Par ce Signe tu le Reconnaîtras !
Ou le langage des mains et Celui des Couleurs

De Dürer à Poussin, Signol, Delacroix, Vinci…


Pere Borrell Del Caso. " niñas ", 1874

 


Allégorie de la Vie Humaine de Poussin


Allégorie de la Vie Humaine ou Danse de la Musique et du Temps


Cette oeuvre de Nicolas Poussin, une de ses premières commandes, reçoit plusieurs noms: Danse dans la Musique et le Temps, Danse de la Musique et du Temps, ou simplement Allégorie de la Vie Humaine. Elle a l´ air bien banale et naïve au premier regard, mais si nous poussons son étude sachant que cet artiste était très cultivé,
alors nous y découvrirons le vrai Poussin qui s´y cache.


https://gs1.wac.edgecastcdn.net/8019B6/data.tumblr.com/tumblr_lz7nbo9hph1qb1n35o1_1280.jpg


DU HAUT EN BAS

 

         APOLLON = SOLEIL A MIDI

JANUS
DIEU DES PORTES


 Regards

SATURNE
DIEU DU TEMPS ET DE L´AGE D¨OR

Sa musique va vers le Haut


LES SAISONS COURONNEES ( valeurs numériques, gématrie et tarot )   

 

 

A, c´est à dire le PRINTEMPS puisque sa couronne est composée de fleurs, porte les couleurs : Bleue, Orange et blanc
Le bleu se compose aussi de noir, couleur de Saturne comme dans l´orange il y a aussi du jaune, tonalité de l´Or.

Passons aux valeurs numériques dans le même ordre : 6 + 3 + 9 = 18 toutes les valeurs sont des multiples de 3 la divinité. ( 6 + 3 ) +  9 = 9 + 9 LA LETTRE F = 99 = ESPRIT
La clef (F=6) de la divinité (3) c´est AIMER ( le 9 est la germination, LE NEUF = 46 = AIMER
c'est repartir à zéro pour une nouvelle énumération de valeurs et ces valeurs ne peuvent qu'être celles du cœur. D´ailleurs 18 où le 8 est le soleil d'en Haut, le Christ, qui se reflète en bas. Le 8 est la clef d'Hermès. Le 8 est vraiment le Signe de la Lumière qui se ré-Verbère, donc la somme avec le UN donne 9, la germination. Le soleil dessine dans le ciel, tous les midis de l´année, un grand 8.

Si on ajoute à ce 18 la valeur du jaune de l´angelot  nous obtenons un 22 ! 22 est aussi le nombre de lettres de l'alphabet Hébraïque, le numéro de la cabale ;  le tarot étant tenu comme une parodie de la Torah présente donc aussi 22 arcanes. Le 22  c´est le Mât, le FOU.  Le 22 est donc le numéro de l´Initié, ce nombre se retrouve à Rennes-Le- Château, dans le domaine de l´abbé Saunière : nombre de créneaux de la Tour de l´Horloge, dite Magdala ; les 22 marches de cette tour ; 22 lettres de la phrase qui nous reçoit sur le porche de l´église Marie Madeleine «  TERRIBILIS EST LOCUS ISTE » puis 22 lettres sur l´inscription du bénitier où il fit ajouter ce fameux LE au milieu de la phrase de Constantin le Grand ; 22 sont les dents du crâne qui, accompagné de deux os en forme de X ou chrisme, invite à entrer au cimetière de Rennes. (
En savoir plus )

L'HOMME = DEUX= 54  => 9 . Ils sont "2", et quand ils auront intégré l'Esprit de Dieu, c'est à dire cette barre verticale " I "où ils seront élevés au rang de DEUX + I = DIEUX.


"Jésus leur répondit : "N'est-il pas écrit dans votre loi: J'ai dit: Vous êtes des dieux ?" Jean 10:34.


Que nous dit la symbolique du Tarot à ce propos : le VIIII. C´est l´HERMITE. Le mot Hermite, avec H, vient non pas d'une personne vivant recluse, mais plutôt du mot Hermétique, Hermès, dont il est question dans le tarot. A cette lame est attribuée de la lettre Teth(ט). Elle symbolise le changement d'état, c'est la seule lettre ouverte vers le haut. Teth exprime la sûreté et le refuge, l'introspection et la quête spirituelle.

Suivons le rythme des saisons, passons au personnage B,  l´ETE  couronné de blé. Cette figure porte le blanc et le jaune, élément de la terre. Ce qui donne : 9 + 4 = 13
La germination terrestre. Le 4 est formé du chiffre 1 croisé à la barre horizontale terrestre. Effectivement, nous sommes "dans" Dieu et tout ce qui nous environne est une partie de lui. 1 + 3 = 4, la  matière matrice ( la Vierge porte des épies de blé, boire dans la matrice qu´est le Graal, ouvre les yeux de l´esprit )

Dans le Tarot le XIII c´est la MORT dans le sens de transformation. En numérologie, XIII a la même valeur que IV. Cet arcane est donc lié à l'Empereur  qui est le symbole de la matière, ce qui signifie que les biens matériels ne sont pas éternels. Ne sont-ils pas 13 autour de la table de la Cène ?

Mais Poussin pour peindre ce jaune a employé beaucoup d´orange 13 + 3 = 16 à nouveau la Clef du UN ou le centre du sceau, lien entre le Haut et  Bas qui se rejoignent en leur Centre.
1 + 6 = 7,  la mémoire nutritive de l'âme humaine. Le 7 exprime les étapes de maturité, de génération.
Le 7 représente une faux, symbole de mort mais aussi  il est la semence de la génération suivante. Le 7 exprime une autofécondation.

Le VII c´est le CHARIOT du Tarot, au riche symbolisme, mais nous le rencontrerons avec le personnage suivant. Peut-on faire un lien entre ce chariot et Redhae ?



Le C c´est l´AUTOMNE, qui couvre sa tête.. nue ? ses couleurs sont l´orage et le jaune => 3 + 4 = 7, l´autofécondation continue, c´est la maturité génératrice.

Ce VII c´est le CHARIOT : Les deux chevaux sont parfaitement opposés. L'un est rouge (symbole d'activité) mais a un air placide, tandis que l'autre, bien que bleu (passif) semble fournir un gros effort. N´oublions pas que c´est la saison de la Mélancolie. Le chariot porte un écusson où figurent les lettres S et M, initiales des couples « Soufre et Mercure » et « Spiritua et Materia ».
Le personnage porte des épaulières de JANUS ... C renvoie à Janus qui est placé comme un GNOMON devant la danse des Solstices et Equinoxes !


Le chariot est également lié à Arès, dieu de la guerre et ses deux fils (les chevaux) la peur et la terreur. Le Chariot : un guerrier qui triomphe sur son char, un conquérant qui voyage. Après avoir réalisé l'amour inconditionnel, s'être réalisé dans sa vie matérielle et spirituelle, l'homme a réussi son parcours, le voile est levé. Ce qui rappelle le livre de Paulo Coelho «  Le Guerrier de la Lumière ». Nous avons bien un rayon de soleil qui semble partir de l´Eté, traverse l´Automne et termine sur le cercle de la lyre de Sature ( lyre ou lire le cercle, la ronde ? )

Si nous ajoutons aux valeurs des couleurs des habits le blanc de l´angelot nous obtenons à nouveau un 16 ou XVI la MAISON DE DIEU : MD…
le seizième arcane majeur du tarot de Marseille représentait jadis un arbre sous lequel un berger et son troupeau s'abritent du soleil. Sur l'édition originale du tarot de Viéville, le "berger", les bras écartés la tête levée vers le ciel, semble recevoir une "pluie", ou manne céleste, détail qui est resté dans le tarot de Marseille.

Si nous additionnons le bleu des ailes et du tissu aux pieds de Saturne 16 + 6 = 22 ! Idem pour B, car Saturne est placé entre l´Eté et l´Automne ce qui donne 22 aussi. L´homme poursuit son chemin initiatique.



Le D c´est l´HIVER , l´Homme vert, le 5 ! V,  le PAPE, celui qui tient la clef du Ciel à la fois que celle de la Terre.

Dans le tracé du 5, il y a un demi carré et un demi cercle en opposition l'un avec l'autre, chacun cherchant sa complétude avec un élément géométrique différent. C'est la fameuse recherche de la QUADRATURE DU CERCLE,( voir chapitre du Vitruve de Vinci ) à savoir la communion du carré et du cercle, c'est à dire du masculin et du féminin. Communion entre le masculin et le féminin c´est ce que tant Léonard comme Raphaël réussirent à dessiner avec la Joconde et la Fornarina.

Ce D est la seule figure masculine de la ronde du Temps.

La Forêt c’est le domaine du touffu, du cornu, du fourchu. Le Royaume merveilleux, intense et secret où l’année celtique forestière est partagée entre le règne de l’Homme Vert et celui du Roi Houx, deux visages de Cernunnos ou de Pan.


L’Homme Vert vient réveiller la végétation et les désirs au 1er Mai.
Le Roi Houx prend ses pleins pouvoirs le 1er Novembre, pour les « Nuits d’Hiver ».

Sylvain, l’Homme Vert est couronné pour Beltane, le 1er Mai. Les Arbres commencent à feuiller, c’est la fête du Mai, l’Arbre de Mai garni de rubans, voilé par la Sainte Croix, arbre de mort prenant la place de l’Arbre de Vie, tentant d’étouffer l’exubérance vitale, la luxuriance de la végétation, le touffu. Mais le bois de la croix est arrosé de sang, libation qui peut germer si la verte liane – ou le serpent – s’enroule à la Croix et monte à l’assaut de la mort pour la transmuter en vie et assurer la résurrection de la Nature.

De Homme vert et de l'Homme rouge, l'homme rouge étant, par exemple, Adam (en hébraique, adamah signifie terre rouge et dam, c'est le sang) tandis que l'homme vert serait l'homme dans la dimension divine.


Roi élémentaire de la forêt, l’Homme vert représente la magie naturelle et le cycle de renaissance au fil des saisons. Il est le gardien de la Nature et le véritable esprit des bois ...


229

Miséricorde médiévale

C´est aussi VERTUMNE, dont le nom signifie tourner, changer, n´était qu´ un roi  mortel qui aimait CULTIVER son JARDIN ( Candide de Voltaire ) Tant et si bien qu´ il reçut après sa mort, les honneurs de la divinité. Il devient le dieu des jardins et des vergers. ( Voir Poussin et le 17 Janvier dans la Ronde des Saisons )

Ce personnage vert est lié au cycle de la nature et à la renaissance au printemps. On le retrouve dans les traditions de cultures anciennes, même certaines dont le développement n'est pas connecté.

C´est aussi Sylvanus (Sylvain) qui est un dieu de la Rome antique.

C'est un genius loci tutélaire des forêts
Dans le De agri cultura de Caton l'Ancien, on fait une offrande à Mars Sylvanus pour la santé du bétail…. Comme chez nous pour saint ANTOINE !

En Alchimie on parle de
 lion vert  qui est un liquide épais qui fait sortir l'or caché dans les matières ignobles.

Le chiffre 5 est un chiffre impair donc de mouvement.

On pourrait croire que « Le Pape » fait miroir à la deuxième lame « La papesse ». On peut dire que celui-ci permet d'affirmer le savoir vrai, l'expérience, contre les apparences du Bateleur et les connaissances livresques de la Papesse.

Là est le rôle de ce personnage en ce qu'il indique par la symbolique du Pape, l'homme d'âge mur, c'est un savoir qui a dépassé tant les richesses, que le simple savoir théorique.

 

Savoir d'expérience ou vrai savoir ; c'est la reconnaissance d'une vie, ou d'une œuvre. Le Pape est donc cet état de très grande maîtrise, et de grande confiance possible dans le jugement, ce qui est confirmé par la présence des deux personnes qui s'agenouillent devant lui en signe de respect..

La Lettre de caractère hébreu qui accompagne est un HE , équivalant à notre 5 arabe, signifiant LOUANGE.

 



"Le Livre de Louanges" ou sepher tehillim, ce sont nos Psaumes où on trouve bon nombre de références à la Lumière et au Verbe, comme ceux-ci :

36.9 Car auprès de toi est la source de la vie; Par ta lumière nous voyons la lumière.


37.6 Il fera paraître ta justice comme la lumière, Et ton droit comme le soleil à son midi.


74.16 A toi est le jour, à toi est la nuit; Tu as créé la lumière et le soleil.


104.19 Il a fait la lune pour marquer les temps; Le soleil sait quand il doit se coucher.


119.105 Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier.


139.12 Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, La nuit brille comme le jour, Et les ténèbres comme la lumière.

148.3 Louez-le, soleil et lune! Louez-le, vous toutes, étoiles lumineuses!

Remarquez comment sur ce tableau sûrement sorti des pinceaux de Pierre Plantard, dont le fond n´est autre que l´église et le cimetière de Rennes-Les-Bains, le Pape montre, le He de louange sur sa coiffe,( qui rapporte au menhir sur le mont ) à deux initiés, puisque tonsurés, en signe de communication divine. Tandis que l´un, celui de droite semble prier en tenant une crosse , l´autre ouvre ses bras et une de ses mains porte sur la croix tombale.





Avant de passer aux autres personnages il faut remarquer que bien que le char d´Apollon, le soleil grec est placé en haut, au zénith, Nicolas Poussin éclaire la scène sur la partie basse gauche, ainsi Printemps et Eté sont plus illuminés. Ce qui est aussi vrai dans la Nature.

Le dieu des Portes ( le 4 ou D ),
JANUS, patron des constructeurs, a une pierre taillée couchée à ses côtés. SATURE lui a un piler taillé, union du ciel et de la terre alors qu´il est assis sur une pierre couchée.

Janus porte deux guirlandes florales de toutes les couleurs

LE DEPART = 81 fut donné à partir du TROIS. Car c’est de lui qu’est SORTIE toute la création. Si on divise l’unité par le 81 (somme des lettres du TROIS) vous trouvez : 0,0123456789

Si on ajoutes toute ses valeurs nous obtenons 45 soit un 9, la germination.

Effectivement, la fin est toujours le début d’un autre cycle, à l’exemple des chiffres dans le système numéral décimal. Du 9 solitaire naît le 10, soit deux chiffres, c’est à dire le 1 qui a reçu une nouvelle germination, un état « neuf » ou n’ « ouf » par le 0 qui lui est associé.

Le 9 d´Hermite ou HERMETIQUE. Janus était dans l´ancienne Rome gardien des trésors du peuple.

Saturne a aussi un principe créateur par la musique. Puisqu´au début fut le son, Big Bang ou Verbe.

Poussin employa le Noir et le bleu pour ses ailes : 0 + 6 => pilier. Associé avec le blanc de l´angelot, ça nous donne le 69 = VERBE.

Assomption de la Vierge  de Poussin :  Rouge, Bleu et Marron = 2 + 6 + 1 = 9 les fleurs sont blanches comme le linceul => 9 + 9 = 18 le numéro du Printemps sur sa Ronde qui redonne 9 !

XVIII c´est la Lune du Tarot satellite aux yeux des humains, qui a toujours été source de mystère et de fascination dans l’ésotérisme. Elle est traditionnellement rattachée à l’archétype maternel/féminin. La vierge est bien placée sur un croissant de lune où elle écrase le Serpent.

Ses qualités physiques qui font que sans produire de lumière, elle reflète celle du soleil, contribuent à forger un symbolisme dual : d'un côté le Soleil, source de lumière, actif, le Père / de l'autre la Lune, reflet de lumière, réceptif, la Mère.

Une partie de la lune du tarot reste cachée dans la nuit,
qu´elle seule illumine, ce qui symbolise le mystère de l'âme, le processus secret et invisible de la gestation, et tout ce qui demeure secret ou caché. Cela est symbolisé par la couleur rouge, symbole de la vie, du vital, de son foisonnement et de son activité.

Deux animaux se font face, comme les deux initiés devant le Pape, apparentés à des chiens. Ils sont encadrés de deux tours au second plan dans le paysage. Comme sur l´Assomption de la Vierge, nous avons deux piliers.

 
Nous pouvons donc constater par comparaison que Nicolas Poussin dans cette Ronde des saisons, un de ses premiers tableaux est plus optimiste, que sur ses Quatre Saisons, peintes, elles vers la fin de sa vie…mais il n´en est rien ! Car nous avons vu dans le chapitre précédant qu´il nous faut inverser les 4 tableaux.

Tableau Récapitulatif

JANUS

PRINTEMPS

ETE

AUTOMNE

HIVER

SATURNE

 

 

 

 

 

 

BATELEUR

HERMITE

MORT

CHARIOT

PAPE

Le MAT

 

 

 

 

 

 

Le départ

Hermétisme de la graine

Mort de la graine

Voyage vers MD

Vérité par expérience

L´arrivée au Verbe

 

 

 

 

 

 

De l´Initié

Quête spirituelle

Maturité et germination

Esprit contre Matière

Espoir

Lumière dans la nuit

 

 

 

 

 

 


La Mort accompagne chaque pas du Voyage car comme la rivière qui semble toujours la même est toujours différente, on meurt et on naît  à chaque pas.



Apollon, des Temples et l´Arcadie



La Danse dans la Musique du Temps de Nicolas Poussin rassemble tous les arts : architecture, sculpture, peinture, musique, danse et poésie, puisque APOLLON était le dieu  grec de la clarté solaire, de la raison, du chant, de la musique et de la poésie (de la divination, de la guérison, mais aussi de la peste ) !

 

Tous refusent d'accueillir Léto enceinte d´Apollon. Léto gagne finalement l'île de Délos, qui refuse d'abord, de peur que le dieu ne la méprise ensuite pour son caractère inhospitalier. Léto jure par le Styx que son fils y bâtira son temple et l'île accepte aussitôt. Qui ou quoi est Styx ?

Dans la mythologie grecque, Styx (en grec ancien littéralement :  « détester, haïr ») est une déesse, fille d'Érèbe, les Ténèbres et de Nyx, la Nuit. Elle personnifie le Styx, un des fleuves des Enfers. Donc Apollon devra bâtir un temple couvrant la rivière des Enfers ! UN LIEU TERRIBLE !…en ARCADIE !

Car Styx présidait à une fontaine d'Arcadie dont le cours se terminait aux Enfers. Il existe réellement un fleuve Styx en Arcadie. Elle devint la mère de Zélos, de Niké, de Cratos et de Bia ( le Zèle, la Victoire, la Puissance, la Force ). L´Arcadie était représentée comme le pays du bonheur, le pays idéal, un lieu primitif et idyllique peuplé de bergers, vivant en harmonie avec la nature. Par la suite, l'Arcadie est restée ce symbole d'un Age d'Or, un monde riant où les pastorales constituent le principal divertissement musical.

Le Styx, d’abord uniquement présent dans la tradition grecque, est ensuite apparu dans l’enfer du christianisme, particulièrement dans la Divine Comédie. Dante attribuait la garde du Styx au nocher Phlégyas. Il faisait de cette rivière le cinquième cercle de l'enfer, où les coléreux avaient pour châtiment de demeurer immergés dans la vase du cours d'eau. Ce qui rappelle ce
Retire-moi de la boue que je n’y reste pas enfoncé” qui accompagne les trois DELACROIX.

Ce ou ces cercles sont-il un reflet du cercle solaire d´Apollon dieu de Lumière ?

Peu après la naissance d'Apollon, Zeus lui remet un char tiré par des cygnes et lui ordonne de se rendre à Delphes[]. Le dieu n'obéit pas immédiatement, mais s'envole à bord de son char pour le pays des Hyperboréens qui, selon certaines versions, est la patrie de Léto, sa mère[].

Là vit un peuple sacré qui ne connaît ni la vieillesse, ni la maladie ; le soleil brille en permanence
[]. Remarquez ici le parallèle fait entre ce Paradis d´Age d´OR, à source de jouvence et le Paradis promis aux chrétiens.

Il y reste pendant un an avant de partir pour Delphes. Il y revient tous les 19 ans, période au bout de laquelle les astres ont accompli une révolution complète (un cycle métonique)[].

De l'équinoxe de printemps au lever des Pléiades, il y danse chaque nuit en s'accompagnant de la lyre[]. Selon d'autres légendes, il y passe chaque année les mois d'hiver[], ne revenant dans son lieu de culte, Delphes ou Délos, qu'avec le printemps[].

Remarquez que sur la toile de Poussin c´est Saturne dieu de l´Age d´Or qui joue de la lyre. Le Printemps semble passer devant Janus, Dieu des deux Portes qui aida Saturne après la chute transformant à eux deux la Terre en Paradis. Donc qu´Apollon se retire au pays des Hyperboréens tous les 19 ans, pour y passer la saison froide, celle qui symbolise la mort solaire, Poussin représente cet instant.

À la recherche d'un lieu où fonder son oracle, Apollon s'arrête d'abord à la source Telphouse, près de l'Hélicon. Ne souhaitant pas partager le lieu avec quiconque, elle lui suggère d'aller plutôt à Crisa, près de Delphes.

Là, Apollon établit son temple, après avoir tué le serpent femelle, enfant de Gaïa, qui garde les lieux.  Ce serpent que l´on peut associer à l´attaquant de la Barque solaire de Râ, qui tous les soirs disparaît dans le royaume des morts, la nuit où il doit affronter les forces du chaos dont le représentant le plus puissant est le serpent Apophyse.

La dépouille du serpent reçoit le nom de Python, « la pourrissante ». En colère contre Telphouse, Apollon rebrousse chemin et ensevelit la source sous une pluie de pierre. Il bâtit un sanctuaire à sa place. Puis ce dieux bâtisseur, initie alors des marins crétois pour desservire son temple.

Cette mythologie donne tous les éléments nécessaires pour construire un temple : Vieuvre, source etc…




Janus et Saturne ( voir schéma du haut ), l´un regarde à droite et à gauche, l´autre par sa musique monte, mais descend aussi puisqu´il est associé au temps marqué par le sable coulant.  Les deux angelots, l´un aux pompes ascendantes, l´autre au sable coulant, montrent un sens inversé par rapport à la ronde des saisons. Cette ronde que l´artiste immortalisera bien plus tard sur 4 tableaux nommés Saisons en inversant la chronologie donc le rythme, pour arriver au Paradis ( voir ).

Avec ces deux là, Janus et Saturne, Poussin dessine la croix des équinoxes et des solstices associée aux quatre dansantes saisons. Par Saturne et Apollon, Nicolas nous parle du Paradis perdu celui de l´ARCADIE, mais aussi du Paradis à venir, l´Age d´Or. Cette terre des Dieux, Zeus ( naissance), Pan ( mort) et HERMES ( initiation ), qu´est l´Arcadie, cette contrée sauvage, ce monde riant où les pastorales auraient constitué le principal divertissement musical, ce symbole de l´Age Doré dont la représentation se trouve à l'origine de spéculations en faveur d'une sorte de rénovation de siècle qui précédèrent la révolution française ( voir: Le Secret de Poussin )

Au XVII
e siècle fleurissent des Académies, d´abord en Italie où vit Nicolas, puis partout en Europe. Les Académies rassemblent des savants et des experts choisis par le Roi. Eux seuls sont ainsi "habilités" à discuter solennellement des sujets de leur spécialité. Aussi naissent l'Académie des Arts, l'Académie des Sciences, qui donnera lieu à l´Observatoire Royale donc au Méridien de Paris,  l'Académie de Médecine, sous l'égide de personnalités ayant reçu le Privilège royal.

En marge de ces lieux de débats officiels, les ARCADIES se créent et, s'appuyant sur l'idéal démocratique des Anciens, proposent à tous les citoyens sans distinction de débattre des sujets jusqu'alors disputés dans les cercles privilégiés. Les Arcadies se sont également exportées en France, mais le régime royal étant plus sévère, elles durent être publiquement moins présentes.

 

La tradition arcadienne fut ainsi reprise durant la Renaissance par de nombreux auteurs dans des domaines très variés (arts, société, etc.). Ce mouvement européen favorisa ensuite le développement des doctrines démocratiques du SIECLE DES LUMIERES.


« Le siècle des Lumières : siècle un, profondément, mais combien divers. La raison éclaire tous les hommes,

elle est la lumière, ou plus précisément, ne s’agissant pas d’un rayon, mais d’un faisceau, les Lumières[] »

Albert Soboul, La Civilisation et la Révolution française

Poussin architecte domine la quadrature du Cercle ( Ronde ) à sa volonté, l´inversant même, comme Léonard de Vinci qui se représente formant une croix dans une circonférence ( voir chapitre )contenant le carré ou monde matériel. Poussin est architecte, constructeur d´un avenir meilleur, un paradis nommé ARCADIE , ( ARC a DIEU ) où Pan, le Tout cornu, associé au diable, au Mal chrétien, n´est plus, donnant ainsi naissance au Paradis Retrouvé si cher à John Milton, protégé et ami de des mécènes de Nicolas Poussin.

Le concert musical, comme celui de Giorgione, est un thème venu de l'humanisme de la première Renaissance ; la musique est assimilée à l'Harmonie Universelle…
 

 

http://digitalrainbowproductions.weebly.com/uploads/1/0/6/4/10644757/4066219_orig.jpg




Suite : La Cène de Léonard de Vinci et les 4 Tempéraments