CEUX QUI LUTTENT AVEC DIEU - III


Santiago par Dali

Quand l´homme joue à être Dieu :
Le Golem, façonné dans de l´argile, prit vie quand Rabbi traça sur son front les lettres du mot VÉRITÉ : Aleph-Mem-Tav
 Puis pour désactiver sa création il  n´effaça que la première lettre frontale, obtenant la
MORT, Mem-Tav !

 

LES SEIGNEURS DU SEPULCRE  ET …  LE 17 JANVIER CHEZ POUSSIN !

Avons nous éclairé les ambiguës paroles de Grasset d´Orcet, aperçues lors de l´étude du
Guerchin ?


 
…« Symboliquement, ce fut la politique menée par les seigneurs du sépulcre de Flore
 (ou Méridienne) que les artistes représentaient au Moyen Age par une mort danse »…



DU MAUSOLEE D´ARTEMISE AU TOMBEAU D´ARCADIE

Poursuivons avec cette idée de tombeau.  Toute la cathédrale de Compostelle devient un monument aux supposés restes de l´apôtre Jacques, c´est un mausolée en son honneur.


Furini, Francesco-1600
Artemisie préparant une boisson avec les cendres de son époux Mausole

Le nom même de mausolée fait référence à Artémise qui devait son non à Artémis qui n´est autre que Diane, déesse de la chasse et de la Lune, celle qui rend la vue à Orion chez Poussin.

Artémise II, de culture grecque, est la reine de Carie, elle épousa son frère Mausole. À  la mort de celui-ci, en 353 av. J.-C., très affectée, elle fait ériger un grand tombeau en son honneur, le Mausolée d'Halicarnasse, l'une des sept Merveilles du monde.

Ses contemporains disaient qu´elle aurait mêlé journellement dans sa boisson les cendres de son défunt époux.

Ce mausolée serait donc vide de cendre, de restes humains.

Le Mausolée reposait sur une substruction rectangulaire, entourée d'une enceinte sacrée, ouverte à l'est par un propylée. La substruction était surmontée de 36 colonnes, supportant une pyramide de 24 degrés, au sommet de laquelle se trouvait un quadrige en marbre, avec l´image du couple royale.

Est-ce pour cette raison qu´à Shugborough, le tombeau inversé de POUSSIN, prend la forme de pyramide, impression renforcée par la cape du berger de droite?

Bizarrement Hubert Robert dessina ce Mausolée,  tout comme fit Martin Heemskerck, mais ce dernier peignit  les sept  Merveilles.

Hubert possède une toile où on retrouve des Bergers d´Arcadie dans le titre et sur l´inscription D.M. comme sur la version pétrée anglaise de Poussin.


   
 Shugborough
Hubert ROBERT Mausolée d'Halicarnasse et
Paysage de Cascade avec Bergers d´Arcadie.
Inscription sur le tombeau, signé et daté :D.M. / EtEGO PASTOR / IN ARCADIA / H. ROBERT 1789




Enfin, le nom de mausolée est celui que FLORIUS donne aux tombeaux des rois d’Egypte, dans lequel, dit - il, Cléopâtre s’enferma, et se donna la mort. La langue française a adopté le nom de mausolée dans le même sens que lui donnaient les Romains: elle appelle mausolées les tombeaux des rois, puis des empereurs.

Comme le tombeau d'Auguste au Champ de Mars, et celui d'Adrien sur la rive opposée du Tibre (Florus, IV, 11, 10 ; Suet. Aug. 100 ; Vesp. 23 ; Mart. V, 64) On retrouvera les restes du premier sous les arènes d´un cirque, tandis que le second est aujourd´hui connu sous un autre nom le CHATEAU SAINT-ANGE, forteresse papale qui revient si souvent sur les Poussin ! et chez Juan de Juanes.
Ce château-mausolée que se disputèrent Colonna , liée à la famille Mazarin et Orsini, fut aussi la bastille papale, donc symbole de son pouvoir terrestre.


C´est dans ses mausolées devenus Temple ou l´inverse où on retrouve une « machine » à calculer le temps. Les heures étaient annoncées par les cloches, mais la date était donnée par une ligne de cuivre au sol.



LES CALCULS DE CASSINI

La date de l´équinoxe de printemps, ou plutôt la projection solaire à ce moment, est le premier élément à tenir en compte pour tracer une méridienne. Celle que traça  Cassini, à San Pétronio de Bologne, lui servit pour vérifier l´exactitude du calendrier grégorien, avant d´être appelé par Louis XIV pour calculer la Rose Ligne de Paris. Cassini confirma ainsi 20 ans après le procès de Galilée, que la théorie de Kepler était juste: en effet le ralentissement solaire en hiver n´était qu´apparent. Hélios, ayant une trajectoire écliptique, s´éloignait de la terre durant la froide saison.

Cette ligne de cuivre calcule le début des saisons et l´inclinaison axiale de notre planète; Cassini la mesura ainsi :
23° 29’ 15’’,  soit  22’’  de plus que la « réalité », ou devrait-on dire la réalité du moment ? car …

«Eustachio Manfredi, en 1736, analysa quatre-vingts années d’observations effectuées sur la méridienne et mit ainsi en évidence la diminution, de moins d’une seconde par an, de l’inclinaison de l’écliptique le cercle que semble parcourir le Soleil dans le ciel au cours d’une année et qui correspond en réalité au plan de l’orbite terrestre.
Cette diminution de l’obliquité consiste en un redressement de l’axe de rotation de la Terre par rapport au plan de l’orbite terrestre : les astronomes qui observèrent avec la grande méridienne de San Petronio eurent ainsi l’honneur d’avoir été les premiers à révéler et mesurer un processus qui, s’il se perpétuait, abolirait les saisons en moins de 2000 siècles.
 » Fabrizio Bònoli ( à lire absolument )

 

LA DANSE DES EQUINOXES


San Juan de Ortega sur le Chemin de Saint Jacques, illumination l´équinoxiale.
Annonciation, visitation etc. Voyez que les deux personnages de l´Annonciation ne se regardent pas, mais font face à point par où se filtre la lumière.


Impressionnant n´est-ce pas ?! On comprend alors pourquoi Grasset d´Orcet parle de la meridienne. L´âge d´Or reviendrait sur la Terre, quand les saisons ne seront plus.

Les architectes, maîtres maçons qui construirent sur le Chemin de saint Jacques, le tombeau de Flore, semblent connaître cette « histoire » traditionnelle ; ainsi c´est aux équinoxes que la lumière frappait l´Immaculée Conception des chapiteaux du Champs d´Etoiles.

Le 25 Mars était le début de l´année romaine. cette date coïncide sur nos calendriers avec l´Annonciation  et, si on tient en compte la variation périodique : l´équinoxe de Printemps faisant face au 15 septembre, jour de la Mère Douloureuse; ou à l´autre équinoxe avec saint Matthieu, le 21 septembre, qui est le seul apôtre à narrer la naissance de l´Enfant et la venue des Rois Mages et des pâtres.

« Marie  devient la Mère de Dieu et du Sauveur avant de devenir, au pied de la croix, la Mère de l'Eglise. Cette fête est d'abord la fête de l'Incarnation puisque Dieu commence en Marie sa vie humaine qui conduira ce minuscule embryon jusqu'à la Croix et la Résurrection, jusqu'à la Gloire de Dieu. » ( voir Fête des Saints ) le Portail de Gloire de Compostelle ! le Jugement Dernier, le retour des morts.



JOUR DE L´AN

 

Aux alentours de 527, Dionysius Exiguus a proposé le système de l’anno Domini, c'est-à-dire « année du Seigneur », qui s'est graduellement répandu dans le monde chrétien. Les années ont été numérotées à partir de la date supposée de l'incarnation ou de l'annonce du Christ, le 25 mars de l'an 1 (soit en l'an 753 ab urbe condita) ; puisque les romains méconnaissaient le ZERO.

Le 25 Mars, comme début de l´année romaine, fut adopté par l'Église jusqu'en 1563 ! Car le nouvel ans de Jules César,  du calendrier julien se célébrait le 1º Janvier, fête de Janus donc fête païenne, pour la Rome catholique.

Le pape Grégoire fit calculer le jour de la naissance du Christ et c´est ainsi qu´on obtient le 25 décembre qui ne correspond pas exactement avec le solstice d´hiver le 22

Le premier jour du mois julien débutait avec la nouvelle lune, ce jour s´appelait Kalendas et donna le nom au calendrier. Kalendas signifie juste "aller ça et là, tourner en cercle". Ainsi les derviches tourneurs sont appelés Kalender.

Les peuples nordiques éprouvèrent une nécessité plus pressente pour mesurer le temps durant leurs six mois nocturnes et les six mois diurnes. C´est à eux que l´on devrait que la journée commence à minuit et l´ année au milieu de la nuit d´hiver.  Pour eux  la direction Nord-Sud, c´est à dire la méridienne servait de point de repère fixe pour définir tout ce qui avait trait à l’espace et au temps.

L´espace et le temps…la danse et la musique…la ronde des saisons.

 

 

LA DANSE DES SAISONS DANS LA MUSIQUE DU TEMPS


Danse dans la Musique du Temps

On ne peut que se rappeler des rondes des saisons au rythme du temps de Poussin : Danse dans la Musique du Temps, commandée par Rospigliosi  et une « morte danse » saisonnière avec Hélios et Phaéton, il en existe bien d´autres chez ce peintre. Cette dernière en particulier présente une inversion.  Ici c´est bien le Printemps qui nous regarde placé face à Janus.

Pourtant dans sa « Danse dans la Musique du Temps » Il n´y a qu´un maigre arbre, lien entre ciel et terre, celui-ci « tombe» pile sur  Flore, l´équinoxe de Printemps : Nicolas Poussin fait-il allusion au travail de Cassini à Bologne ?

 

Ce travail fut publié entre 1654 et 56,  il put être connu  de lui par l´intermédiaire de son mécène, qui appuie les conclusions de Galilée.

 

Ou bien l´artiste fait-il référence à une Méridienne secrète, non tracée sur les cartes, comme celle de Salamanca ? Ou au tracé de ce que l´on appelle Méridienne, qui n´est autre qu´un gnomon servant à calculer le trajet et les dates solaires ?

Mais il y a plus…



POMONE ET VERTUMNE

Nicolas Fouché, Pomone 1700

 

Le bleu est porté par le printemps  qui devrait être en habit vert, à moins qu´il s´agisse de Pomone !

POMONE, la nymphe qui déteste la nature sauvage, lui préfèrent les jardins soigneusement entretenus, si à la mode du temps de Poussin, s´étant isolée du monde.

Vertumne, divinité des saisons et des arbres fruitiers, éperdument amoureux d´elle dû recourir à la ruse. Habillé en vieille femme, il vint complimenter Pomone sur les fruits de ses arbres et l'embrassa de bon cœur.

 

Puis il lui montre un ORME  entrelacé avec une jolie VIGNE, plaidant ainsi la cause de l´amour. Tout en lui racontant les malheurs d´Anaxarète :  Cette noble fut aimée si intensément par le BERGER, Iphis, qui devant la froideur de la dame, fou d´amour, se pendit. Alors Aphrodite la transforma en ROCHE, lorsque par simple curiosité elle regardait passer le cortège funèbre de son amoureux.

Pomone fut séduite par l'histoire, alors Vertumne se révéla sous son vrai visage, resplendissant de jeunesse et de santé. Pomone s'éprit de lui et accepta son amour.

VERTUMNE, dont le nom signifie tourner, changer, n´était qu´ un roi  mortel qui aimait CULTIVER son JARDIN ( Candide de Voltaire ) Tant et si bien qu´ il reçut après sa mort, les honneurs de la divinité. Il devient le dieu des jardins et des vergers.

Il veillait surtout à la fécondité de la terre, à la germination des plantes, donc l´hiver serait sa saison.


Il avait le don de pouvoir changer de forme à son gré, don qui lui servit pour ouvrir le cœur de sa dame.  Vertumne lui sera fidel. Ce couple heureux et immortel vieillit et se rajeunit périodiquement sans jamais mourir.

A lui seul il représente la succession ininterrompue des saisons. Ce dieu prend successivement la figure d´un laboureur, d'un moissonneur, d'un vigneron, et enfin d'une vieille femme, désignant ainsi le printemps l'été, l'automne et l'hiver.

Il a donc bien sa place ici. Il n´y a qu´une figure masculine dans la ronde de Poussin, un  jeune homme couronné d'herbes, qui est un de ses attribues, l´autre étant la corne d´abondance comme sa compagne Pomone, celle-ci l´accompagne avec des pommes.

 


Francesco Melzi, élève préféré de Léonard de Vinci et héritier de celui-ci.
Pomone et  Vertumnus. Derrière elles l´Orme et la Vigne.

Pour confirmation, Nicolas Poussin nous laissa à Versailles une sculpture de Flore, portant deux cornes, l´une de fruits et fleurs et l´autre d´abondance.

LE 17 JANVIER CHEZ POUSSIN !

La musique du temps… la danse des saisons au rythme des heures, accompagnatrices d´Hélios, un sablier…un cadran solaire,  si l´été, placé juste sous le char solaire, marque MIDI, le printemps serait le 3, l´automne le 9, et l´hiver n´est plus à sa place, c´est à dire juste entrevu derrière l´été, pour indiquer le 6, il a pris la place du 5, qui l´après-midi se dit
17 ( P.M puisque ce méridien, Hélios est bien déjà passé sur sa tête)… JANUS,  en hiver !

Bizarre non ? C´est la date des Pommes Bleues à Rennes-Le-Château , un autre phénomène lumineux.

Remarquez aussi que Poussin fait tenir le cercle zodiacale à Hélios sur son char, alors que la ronde a lieu sur terre, est-ce sa façon de placer la maxime  de la Table d´Emeraude: Comme en Haut en Bas ?!



Flore de Nicolas Poussin à Versailles

LA MORTE DANSE

 

Cette danse est immortelle car les participants sont des dieux, il n´en va pas de même pour ceux qui subissent la ronde, nous les humains, qui cheminons, depuis notre naissance vers notre mort physique.

Comme disait Florus, diacre de l'église de Lyon : « Il est plus clair que le jour, que les âmes des saints; à peine délivrées des entraves de la chair; sont reçues dans les Cieux. »  Mais bien entendu il ne s´agit que des saints, pour justifier leurs images et les prières que leur sont adressées. Ces saint qui accompagnent le Pantocrator du Jugement.

 

 



La Danse macabre souligne la vanité des distinctions sociales, dont se moquait le destin, fauchant le pape comme le pauvre prêtre, l'empereur comme le lansquenet.( mercenaire)



 


« Économiquement, la haute banque protestante reprit avec l'aide de Mme de Pompadour la politique

d'accaparement de tous les blés du royaume. Symboliquement, ce fut la politique menée par les seigneurs du

sépulcre de Flore (ou Méridienne) que les artistes représentaient au Moyen Age par une mort danse. Ils avaient

pour chef une Argine toujours une femme de qualité : Diane de Poitiers, Gabrielle d'Estrées, Olympe Mancini,

Mme de Pompadour, Mme du Barry et enfin la princesse de Lamballe. »


Cette dernière fut nommée en 1781, grande maîtresse de toutes les loges Écossaises régulières de France, ce qui ne l´empêcha pas d´être guillotinée.

Qui sont donc ses seigneurs du Sépulcre de Flore ? Ceux qui font tracer des méridiennes, ceux qui les tracent ? Ceux qui les lisent et interprètent. Les seigneurs qui contrôlent le temps  et qui font danser le monde à leur rythme. Les Initiés. Ceux qui luttent avec Dieu.



Cette citation de Grasset d´Orcet rapporte au manque de pain qui déclencha enfin les révoltes révolutionnaires. Il poursuit avec cette idée de méridienne.




SUITE :  POUSSIN, CE GOLIARD

et LES CAUSES DE LA REVOLUTION SELON GRASSET D´ORCET