LES MECENES DE POUSSIN,UN SECRET BIEN GARDÉ ?
 

Nicolas Poussin Thésée Retrouvant l´Epée de son Père


I

 

LES QUATRES SAISONS DE POUSSIN OU LES AGES DE L´HOMME

 

 

   

Le printemps ou Le paradis terrestre   -  L'été ou Ruth et Booz
L'automne ou La grappe de la terre promise   -   L'Hiver ou Le déluge

  

Voir étude de ces quatre Saisons inversées

Les Quatre Saisons, les dernières œuvres que peignit Poussin pour le duc Armand Jean de Richelieu, petit neveu du Cardinal, ont bien une logique « agricole », la nature reverdit, la moisson, la vendange et la mort, c´est le cycle annuel de la vie. Mais comme l´artiste se basa sur le récit biblique ces quatre scènes s´étalent dans la chronologie historique de façon apparemment chaotique

Ruth, la Moab et Booz sont les grands parents du roi David. Poussin immortalise la rencontre de ces deux futurs époux. Cette moisson, comme l´épisode de la grappe géante du pays de Canaan sont postérieures au Déluge. Le paysage est pratiquement le même. L´action principale se déroule sous un arbre, sauf pour l´hivers. La nature se détériore progressivement jusqu´à être anéantie.

Il travailla ses quatre toiles un ans avant sa mort, c´est vrai que le cycle de la nature est en boucle que l´on aurait pu commencer par le Déluge, la pourriture, puis la verdure, mais alors au lieu d´Adam et Eve on devrait avoir Noé et son Arche…la grappe géante rappelle que le Déluge accompagna de la chute des Anges, de certains d´entre eux, de ceux qui connurent les filles des hommes.

Après le Déluge le Paradis ? Impossible ! Ce jardin de l´Eden, dira Milton, c´est perdu ! Alors oublions les personnages…D´abord fut le Paradis et l´expulsion du couple qui y habita. Puis Caïn, le banni, connut sa femme, hors du cercle familial. Il créa une ville pour son fils. Une cité, c´est à dire un habitat fixe qui est synonyme d´agriculture. Puis arrivèrent les anges, et suivirent les géants et ce fut le Déluge Universel !

Albert Dürer avec ses 4 tempéraments humains, et son alchimie d´expression particulière nous donne la piste pour comprendre les 4 Saisons de Poussin ( voir ici ) « Bizarrement » il y a in INVERSEMENT !

 

« CE QUE N'ONT PAS FAIT LES BARBARES, LES BARBERINI L'ONT FAIT »

Nicolas Poussin par Julien Pierre.
Avec son genoux bien mis en valeur !
Pierre Julien qui reçoit de Louis XVI une commande pour la série des « grands hommes de la France », il réalise alors les statues grandeur nature de Jean de La Fontaine et de Nicolas Poussin.


J´ai nommé John Milton à plusieurs reprises, tout le long de ses six chapitres. Le héros de  Dan Brown, dans Anges et Démons, trouve le message de ce poète anglais à la bibliothèque du Vatican, dans le fichier de Galileo Galilei, écrit au jus de citron. Langdon cherche les anges des statues du Bernin qui lui donneront la solution aux différents problèmes auxquels il s´heurtera.

Galilée fut encouragé par son ami le cardinal Barberini , futur pape Urbain VIII. Ce dernier lui adresse le poème Adulatio Perniciosa qu'il a composé à son honneur.

Le 20 janvier 1621, Galilée devient consul de l'Accademia Fiorentina. Galilée reçoit l'autorisation papale de publier son Saggiatore qu'il dédie au nouveau Pape Urbain VIII. Ce Barberini chargera Galilée d´écrire Dialogue sur les deux grands systèmes du monde, ouvrage qui présenterait de façon impartiale à la fois le système aristotélicien et le système copernicien.  C´est ce dialogue qui lui valut le tribunal !

La même année Francesco Barberini est un des membres du tribunal d'inquisition chargé de juger Galilée en 1633, il est l'un des deux cardinaux-inquisiteurs qui refusèrent de signer la sentence condamnant le savant, prenant la tête du parti qui prône la clémence. C´est grâce à Urbain que le scientifique verra permuter sa peine de prison à vie pour cette autre, moins dure de résidence à vie, que peu à peu il adoucira.

Ce pape bâtisseur est un important mécène, il soutient des artistes comme les peintres Nicolas Poussin et son ami Claude Lorrain. Le Bernin est l´architecte sculpteur préféré de la famille,
qui sût souligné l'importance des Barberini , laissant des abeilles en référence aux armes de la famille papale et la sûreté de leur goût, par le laurier, symbole d'Apollon et donc des arts.

Milton connut les deux cardinaux Barberini, neveux du pape, l´un deux était bibliothécaire du Vatican.


C´est à la Bibliothèque Barberini que se trouvait le Et IN ARCADIA EGO du Guerchin, que Poussin a dû voir. Ce fut le poète, G. Marino, qu´il avait déjà connu en France qui présenta Nicolas à cette puissante famille. " La Mort de Germanicus ", " La prise de Jérusalem par l'Empereur Turc " furent des commandes faites par les Barberini à Nicolas.

Après la mort du Pape en 1644 ses neveux durent se réfugier en France, chez Antonio Barberini et mis sous la protection de Mazarin. Mazarin était en dette avec cette famille puisque c´est à eux qu´il doit son ascension directe de civil à  cardinal.

Poussin sera le voisin de Salvatore Rosa et ami de Claude Lorrain, mais ce n´est qu´avec son mariage qu´il verra la fin de ses problèmes financiers. D´autre part il connut Reni Guido qu´ il admirait  et qu´ il affrontera en défense du Dominicaine (
Domenichino). Le Guide Reni connaissait le Guerchin et celui-ci hérita l´atelier du premier.



GIULIO ROSPIGLIOSI, CLEMENT IX

 
Giulio Rospigliosi, par Carlo Maratta

Rospigliosi fut le collaborateur intime du pape Urbain VIII , donc inévitablement lié à  la famille des Barberini.

C'était un homme de lettres accompli, qui a laissé des poésies, des drames et des livrets d'opéras. En 1592,  Luigi Rossi compose Il Palazzo incantato d'Atlante, donné à Venise, sur un livret du cardinal Rospigliosi, sur le thème de la magie, ouvrage de sept heures dont on dit qu'elle influencera Monteverdi dans l'Incoronazione di Poppea.


Il vécut quinze ans dans la retraite pendant le règne du pape Innocent X , qui était hostile aux Barberini et leurs favoris

L'élection du pape Alexandre VII le remit en faveur. En 1657, il fut nommé cardinal et secrétaire d'État.

Puis en 1667 il fut élu pape sous le nom de Clément IX. Le Bernin tombé également en disgrâce, avec les Barberini se vit alors commandé les anges du Pont Sant'Angelo et la colonnade de la Basilique Saint-Pierre.

Cassini  fut également employé par Clément IX requis
pour les fortifications, la gestion du fleuve Pô et ses crues redoutables. Le Pape voulut  le garder auprès de lui, mais Cassini préférait l´astronomie et repartit en France.

 

Le cardinal Rospigliosi fut un des commanditaires de Nicolas Poussin. D´après Bellori, l´un des biographes de l´artiste, ce cardinal et futur pape fut probablement l'inspirateur des Bergers d'Arcadie .Il dicta l'iconographie de plusieurs de ses chefs-d’œuvre lui ayant appartenu : la Sainte Famille à l'éléphant qui de nos jours fait partie d´une collection particulière, Le temps et la Vérité , perdu depuis, mais dont il existe une gravure de la même époque, La Danse de la vie humaine  qui est à Londres, à la Wallace Collection, puis Sainte Françoise Romaine qui se trouvait encore en 1713 dans l'inventaire du neveu du cardinal, mais de laquelle on avait perdu la trace. Elle fut retrouvée par un ami d´Ingres, un français, Alexis Le Go, secrétaire de l'Académie de France à la Villa Médicis. En 1873, il ramena en France le tableau qui resta dans sa famille, oublié d'une génération à l'autre.



https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b7/Poussin_Sainte_Fran%C3%A7oise_Romaine_Louvre.jpg 

https://gs1.wac.edgecastcdn.net/8019B6/data.tumblr.com/tumblr_lz7nbo9hph1qb1n35o1_1280.jpg

Sainte Françoise Romaine  -  Danse dans la Musique du Temps ( voir étude pour ce dernier tableau )
 


Françoise Romaine, Anna Colonna-Barberini et Asmodée

Françoise Romaine (1384-1440) fut canonisée en 1608 par le pape Paul V. Elle fut invoquée pendant l'épidémie de peste qui affligea Rome en 1656-1657. Le fléau dura moins qu'on ne l'avait craint, alors le secrétaire d'Etat Giulio Rospigliosi demanda à Poussin de peindre un ex-voto commémorant l'heureuse intervention de la sainte de Rome.

Au premier plan du tableau deux femmes sont représentées :  Sainte Françoise Romaine apparaît debout dans une nuée tenant dans ses mains des flèches brisées, symboles de la peste vaincue. La femme agenouillée ressemble à sainte Françoise , mais elle est identifiée comme étant la princesse Anna Colonna-Barberini, nièce du pape Urbain VIII . Les ravages de la peste sont évoquées au second plan par une scène à cinq personnages. Un ange sans aile chasse le démon de la peste dont la tête de Méduse furieuse se retourne vers nous. Il porte sur son épaule un enfant sans vie et tire par la jambe le cadavre d'un jeune homme. A gauche est étendue la dépouille d'une jeune femme.

Ce démon n´est pas étranger aux chercheurs de Rennes-Le-Château, puisque Sainte Françoise Romaine, veuve et fondatrice des Oblates écrivit un Traité de l´Enfer où Asmodée n´est pas absent ( Chapitre VI - 6 comme Haut et Bas) :

« Asmodée : c'était dans le ciel un chérubin, et il est aujourd'hui l'esprit impur qui préside à tous les péchés déshonnêtes.

Le deuxième prince s'appelle Mammon : c'était autrefois un trône, et maintenant il préside aux divers péchés que fait commettre l'amour de l'argent.

Le troisième prince porte le nom de Belzébuth ; il appartenait à l'origine au chœur des dominations, et maintenant il est établi sur tous les crimes qu'enfante l’idolâtrie, et préside aux ténèbres infernales. C'est aussi de lui que viennent celles qui aveuglent les esprits des humains.

Ces trois chefs ainsi que leur monarque ( Lucifer), ne sortent jamais de leurs prisons infernales ; lorsque la justice de Dieu veut exercer sur la terre quelque vengeance éclatante, ces princes maudits députent à cet effet un nombre suffisant de leurs démons subordonnés ; car il arrive quelquefois que les fléaux dont Dieu veut frapper les peuples, demandent plus de forces ou plus de malices que n'en ont les mauvais esprits répandus sur la terre et dans l'air. Alors les infernaux plus méchants et plus enragés, deviennent des auxiliaires indispensables. Mais hors de ces cas rares, ces grands coupables ne peuvent sortir des prisons où ils sont renfermés. »


Le nom même d´Asmodée viendrait de l'altération du nom d'un esprit persan : "Aëschma-daëva", qui pourrait aussi signifier en hébreu « celui qui fait périr ». Donc Nicolas Poussin commandé par Rospigliosi  dessina Asmodée, responsable de la peste, fléau qui s´abattit sur Rome. S´il « fait périr » il est responsable de la mise à tombeau. Ce tombeau que regarderont les Bergers d´Arcadie !

Mais Asmodée traduit du latin signifie
« Le souffle ardent de Dieu » ! Et donc sur cette toile ce souffle est chassé du temple.
Ce surintendant des Enfers et des maisons de jeu, Asmodée sème dissipation et terreur.

Il est souvent représenté comme un démon aux ailes de chauve-souris, comme à Rennes-Le-Château, regardant l'intérieur des maisons en en soulevant le toit. Il n´y a plus d´intimité, ce démon est le gardien de nos secrets !

Asmodée apprend aux hommes à se rendre invisibles, leur enseigne la géométrie, l'arithmétique, l'astronomie et les arts mécaniques. Il connaît les trésors cachés.

Rospigliosi, homme très cultivé, comme confesseur connait nos secrets, connaitrait-il l´emplacement d´un trésor caché?

Danse dans la Musique du Temps ou le 17 Janvier.

« Danse dans la Musique du Temps ». Ou « la Poésie Morale » comme l´a défini  Rospigliosi toujours selon Bellori.

C´est une allégorie de la fortune et du cycle de la vie, les danseurs de la ronde y  personnifient la pauvreté, le travail, la richesse et le plaisir. Les quatre Saisons qui suivent le rythme indiqué par la musique  jouée par le Temps, Chronos ailé tandis qu´un des bambins regarde le sablier et l´autre a bout de souffle fait des pompes de savons, symbolisant tous deux  la brièveté de la vie. Janus regarde le futur et le passé, cycle annuel  tandis qu´au  ciel, Apollon et Aurore émergent du zodiaque pour annoncer l'aube et le passage du jour à la nuit.

Janus, dont le visage féminin plus aimable regarde le passé de l´humanité, c´est le mois de JANVIER et il y a SEPT personnages terrestres : 17 !

Le temps qui passe inexorable est un sujet très en vogue à cette époque. Ses Bergers d´Arcadie sont aussi une Vanité, mais détiennent-ils un secret ? Celui des Barberini ou celui de Rospigliosi ?



ROSPIGLIOSI et SPADA ou  LE TRESOR DE MONTE-CHRISTO

Le Comte de Monte-Christo est un roman d´Alexandre Dumas écrit en collaboration avec Auguste Marquet

 

       

Bernardino Spada par le Guerchin

Edmond Dantés, capitaine du Pharaon, accusé injustement de bonapartiste sera enfermé au château d´If, de l´ île située dans la baie de Marseille. Là il connaîtra, l'abbé Jose Custodio da Faria. Le vieillard détient un secret et voyant la mort s´approcher, il le communique à Edmond. Personne ne l´a cru auparavant, le prenant pour un fou, pourtant c´est avec ce trésor incalculable que Dantès parviendra à ses fins : la vengeance. Pour cela, tout comme Lupin,  il adoptera plusieurs noms. D´abord il deviendra le comte de Monte-Christo ( Mont Christ…mon Christ ou mont du Christ ?) puisque c´est le nom de l´île qui enferme ce fabuleux trésor qu´ont cherché le pape Borgia et son redoutable fils César, et les générations suivantes des Spada ( Epée )

( Morte épée ?)( voir en haut de page le tableau de Poussin, Thésée Retrouvant l´Epée de son Père)

L´abbé donc raconte son
histoire :


Reni Guido , Spada
Le Guide fut très apprécié par Nicolas Poussin .
Reni légua son atelier au Guerchin.



Le Saint-Père de la spéculation, le pape Borgia manquant d´argent voulu vendre des emplois magnifiques

« Le pape et César Borgia trouvèrent d'abord les deux cardinaux futurs : c'était Jean Rospigliosi, qui tenait à lui seul quatre des plus hautes dignités du Saint-Siège, puis César Spada, l'un des plus nobles et des plus riches Romains »

« Le pape ayant comblé de caresses Rospigliosi et Spada, leur ayant conféré les insignes du cardinalat, sûr qu'ils avaient dû, pour acquitter la dette non fictive de leur reconnaissance, rapprocher et réaliser leur fortune pour se fixer à Rome, le pape et César Borgia invitèrent à dîner ces deux cardinaux. »


Cette invitation est synonyme d´assassinat et Spada le sait. Alors il rédigera son testament, dont l´héritier sera son neveu tout en cachant le lieu secret ou il entassa sa fortune, sachant que ce dernier saura lire les pistes qu´il lui laissera. Quand il arrive chez les Borgia, à sa grande surprise le pape à bouger les fiches du jeu d´échec et a bien joué car au repas l´héritier légitime de Spada est également invité, donc aussi condamné à mort.

Le poison agit et on cherche le testament, mais Spada n´a laissé qu´un missel aux bordures dorées à son neveu ! Ce livre passera de génération en génération, sans que personne ne trouve la cache. Pourtant le dernier des Spada transmet ses biens avec le mystérieux missel à son fiel secrétaire, l´abbé Faria, qui avait passé sa vie à vouloir le déchiffrer. Le hasard fit que cherchant un papier pour allumer sa chandelle, il alluma le bout d´un vieux papier qui fut toujours dans le livre aux bordures dorées. C´est alors qu´il aperçoit, le message  à l´encre de citron devenue rougeâtre, véritable héritage laissé par le cardinal Spada avant sa mort annoncée. On connaît bien la suite l´Abbé meurt et Dantés prend sa place dans son linceul.


Sur ce livre on peut lire aussi , au moment où Edmond est prêt à découvrir le trésor de Montecristo «Le rocher, déjà ébranlé par la commotion, chancela ; Dantès redoubla d'efforts : on eût dit un de ces Titans qui déracinaient des montagnes pour faire la guerre au maître des dieux. Enfin le rocher céda, roula, bondit, se précipita et disparut s'engloutissant dans la mer. » et sur la même page du chapitre XXIV « Ce qu'on fit, se répondit-il en souriant, des ensevelisseurs d'Alaric, que l'on enterra avec l'enseveli. »

L'abbé Jose Custodio da Faria, homme qui porte bien son nom, puisque Custodio c´est l´Ange Gardien, cet abbé a réellement existé, il mourut en 1819, une vingtaine d´années avant la publication de l´œuvre de Dumas-Marquet. Cet abbé pratiquait le magnétisme animal et l'hypnose. Il écrivit : De La Cause Du Sommeil Lucide - Ou Etude De La Nature De L'Homme en 1819.  Il fut un temps prisonnier politique à If , mais fut libéré. Il sera enterré au cimetière de Montmartre.

Apres la mort d´Alexandre VI, le Borgia  deux candidats s'opposaient  pour chausser les sandales de saint Pierre : le cardinal Georges d'Amboise (1460-1510), ministre de Louis XII, soutenu par César Borgia, et le cardinal Julien della Rovere, le futur Jules II. Pour éviter de longues discussions, les électeurs se mirent d'accord, dès le 22 septembre, sur le nom du cardinal François Todeschini-Piccolomini, neveu de Pie II, qui prit le nom de Pie III en souvenir de son oncle maternel.

Mais qui fut Spada ?

BERNARDINO SPADA


Le Guerchin, Cardinal Spada



La Galerie Spada, aussi fameuse que celle des Barberini possède aussi ses Guerchin notamment  « Didon sur le Bûché ». En 1629 n´ayant pu obtenir la collaboration de Reni Guido pour le palais du Luxembourg dédié à la vie de son défunt mari Henri IV, Marie de Médicis suit le conseil de son ami le cardinal Bernardino Spada, nonce apostolique en France de 1624 à 1627, et fait appel au Guerchin. Elle veut une preuve de sa maîtrise pictural  et le 27 octobre 1629, Spada écrit au Guerchin et lui suggère de peindre une Didon. Celui-ci apprend qu’il sera en concurrence avec un « Enlèvement d’Hélène » de Reni (actuellement au Louvre). Le Guerchin n´arrivera qu’un ans et demie plus tard, retard dû à la peste qui interrompit toute communication de la Lombardie et de l’Emilie avec l’extérieur.

En 1627 Bernardino Spada est appelé auprès du Pape Barberini, comme légat juste un ans après son élection comme cardinal , c´est alors qu´il acheta son palais à Rome et commence son étape de mécène, qui sera suivie par les générations  de Spada.



http://www.futouring.com/fedora/get/turismoCulturale:1118/CONTENT-1/

 


Ce tableau de Pier Leone Ghezzi est assez parlant.
Il s´agit de l´élection au rang de cardinal de Fabio Chigi,
petit-neveu du pape Paul V, jusqu´alors secrétaire d´état qui deviendra à son tour pape sous le nom d´Alexandre VII. Le pape qui lui remet le chapeau n´est autre qu´ Innocent X, c´est à dire l´arrière-arrière-arrière-petit-fils d'Alexandre VI, le fameux Borgia !!!!!!  

Les derniers moments du règne de ce pape y sont reflétés. Si le mandat de son antécesseur, Barberini, fut marqué par le népotisme , le sien passera à l´histoire comme celui du règne de sa belle sœur Donna  Pamphili.

Sur la scène on aperçoit le prince Niccolò Ludovisi , descendant de Gregoire XV, pour lequel travailla le Guerchin, qui a notre gauche parle avec quelqu´un non visible, puis le cardinal-neuveu  Camillo Astalli qui soutient le manteau papale.  Puis surtout assis de gauche à droite Luigi Capponi, Marzio Ginetti, Giulio Sacchetti, Francesco Barberini, Antonio Barberini y Carlo de Medici, et debout , se désignant comme artifice de l´évènement le cardinal Spada.

Il faut dire que l´enjeu était important, la balance politique européenne penche du côté français ou du côté espagnole avec l´élection papale.
Les Barberini furent responsables de l´élection de Mazarin à cardinal, alors que celui-ci n´était même pas ecclésiastique…
Par contre Spada ici, pousse la balance de l´autre côté, après la visite de Diego Velázquez, peintre de la cour castillane , qui fut envoyé en mission diplomatique par le roi d´Espagne, qui agit comme le fit en son temps le Duc de Bourgogne avec son artiste Van Eyck, mandé copier les cartes de navigation portugaises.

Les peintres sont bien souvent plus que des artistes, des diplomates déguisés ! Mais il y a aussi des voyages diplomatiques qui ne le sont pas tant que ça …



 

SUITE:

MAIS QU´ALLAIT-IL FAIRE DANS CETTE GALERE ?

OU LE VOYAGE DE FRANCESCO BARBERINI EN FRANCE