Le coin de l´Enigme : Le Guerchin



Autoportrait 1624




Et In Arcadia Ego…

 I- Le Guerchin : Les Bergers d´Arcadie sur l´Apollon et Marsyas
II- Nicolas Poussin : De Midas à l´Arcadie des Bergers
III- Teniers : Armide et Renaud ou les îles Fortunées



Pour mieux comprendre le tableau du Guerchin, celui de Saint Sébastien soigné par Irène, il nous fallait voir celui de sa Sibylle et comprendre l´histoire de celle-ci. Faisons de même avec celui de ses fameux bergers et comparons le avec une autre de ses œuvres moins connue, Apollon et Marsyas, où ses deux pâtres réapparaissent à la manière d´un collage.


http://mouseinterrupted.files.wordpress.com/2013/06/guercino-et-in-arcadia-ego-c-1618.jpg  
 
http://www.fineart-china.com/upload1/file-admin/images/new3/GUERCINO-357795.jpg                

Le Guerchin : Apollon et Marsyas date aussi de 1618 comme le premier.



La mythologie renvoie à un concourt musical arbitré par les muses et le roi Midas, entre Apollo et Marsyas, le silène. Etre juge en ce tournois valut à Midas ses oreilles d´âne, puisqu´il préféra la flûte de l´arcadien à la lyre d´Apollon. Ce dernier remportant la victoire non seulement parce qu´il savait jouer sa lyre à l´envers, mais aussi à cause du châtiment qu´il imposa à Midas : qui désire se voir orner d´oreille d´âne ? Le vainqueur devait imposer un châtiment de son choix au vaincu : Apollon écorchera vif à Marsyas !

Marsyas habite l'Arcadie, son nom vient du verbe grec signifiant "combattre, lutter "
 
D´après Robert Graves le châtiment de Marsyas commémorerait celui que l'on faisait subir au roi sacré, que l´on écorchait rituellement ou bien, plus simplement, le fait qu'on enlevait l'écorce des aulnes (
ORMES ) pour fabriquer les flûtes des bergers, l'aulne étant la personnification d'un dieu ou d'un demi-dieu.

Le sang de la victime et les larmes versées par sa mort donneront naissance à un fleuve qui portera son nom
. La flûte fut jetée dans son méandre. Cette flûte qui coûta si chère à Marsyas, sera retrouvée par un berger, musicien. Celui en habit rouge ? puisque sa couleur est royale et que son bâton semble une flûte.
Flûte appelait aussi
ARCAIA, soit Arcadia sans D

 



 
    



Bizarrerie à relevée sur le second tableau : le Guerchin peint bien un pan, un silène à pattes de chèvre, mais l´instrument musical qu´il nous montre n´est ni une flûte, ni  une lyre, sinon un violon ! ( juste au dessus des mains attachées de la victime.) c´est donc ce « faux lyre »…qu´il faut lire. Notez qu´Apollon savait « lire inversé »…comme Vinci.

L´hermétisme du violon ou la Boîte à musique : « Le violon est alors, en termes d’ethnologie, une hiérophanie, un objet qui nous rend sensible à une réalité cachée) ce phénomène s’appelle tout simplement … la magie ! »


https://lh3.ggpht.com/-WgHxZkGqHUM/T7qZ9wayuPI/AAAAAAAABaU/RZXEqh9TLvY/s640/Guercino_-_St_Francis_with_an_Angel_Playing_Violin_-_WGA10943.jpg       
Le Guerchin : Un ange jouant du violon à saint François en Extase, qui semble ne pas apprécier.
Remarquez la colonne ressemble au piédestal qui soutient le crâne.
Ce piédestal est déplacé sur un autre de ses tableaux, cachant ainsi le paysage saint Benoît y est ajouté.


Grossière Erreur ?

 

Un violon est accroché à un arbre mort sur le tableau :
 
«  A l’origine de tout mythe ou religion l’Histoire nous apprend que l’on assiste à une violence ou pire, un meurtre. On dit abattre un arbre, exécuter une pièce. Pour qui a déjà entendu un arbre en train de tomber, ce premier son est un cri de douleur inouïe. Le bois au lieu de mourir, de pourrir comme doit être sa vocation naturelle, va continuer à vivre et à vibrer à travers l’instrument. Cette résurrection suppose un rapport particulier à la vie et à la mort où la notion de temps « sa vie » s’oppose à celle du temps « historique ».

« 
L’âme du violon présente des analogies tant techniques que symboliques avec cet Axis Mundi. La religion judéo-chrétienne a repris cette cosmogonie et de nombreux objets symboliques sont de fait des tabernacles »

«
On peut le qualifier de religieux en ce qu’il implique de sacralisation, de croyances et d’irrationnel. Certains violons ont de ce fait été baptisés. Par exemple, la plupart des Stradivarius portent le nom de leurs illustres utilisateurs ou propriétaires »

« Pour ceux qui sont persuadés du bien fondé de leur opinions, ils constituent ce que l’on appelle « un mystère » au sens premier du terme, c’est à dire une vérité religieuse ! »

 « Parallèlement, on retrouve dans le violon toutes sortes de symboles judéo-chrétiens utilisés à l’époque de sa création évidemment associés à d’autres bien plus anciens. Citons le matériau dans lequel il est taillé : le bois a sa propre symbolique. De même l’érable par la couleur rouge de ses feuilles évoque naturellement le sang. Puis le son, attribué au chant du chat (animal maléfique), est associé au diable. »

Source :
Petites Histoires du violon, Magie, religion ou croyance ? par Laurent Zakowsky


Tentations de Saint Antoine ( avec violon) d´après David Teniers, le Jeune


Les sons du
violon sont harmonieux, attractifs et séduisants, capables de charmer ou de captiver. Ainsi les pouvoirs quasi magiques qu'on attribue à cet instrument de corde, lui valurent une mauvaise réputation à l´oreille de l´Eglise. Celle-ci ne le tolérait que très rarement au temple et avec la plus grande circonspection. Donc dans le font ce violon est bien choisi par l´artiste.

La mythologie veut qu´Apollon écorcha Marsyas sous un pin, ce violon, que nous avons lu, déchiffré, représente cet arbre… Lu-PIN !

ET IN ARCADIA EGO :  Par ce double tableau de 1618 et ce violon nous pouvons dire que les bergers d´Arcadie cachent un mystère, une vérité religieuse qui est un AXIS MUNDI pour l´Histoire.

L´Axe du monde aurait était incliné par Dieu après l´expulsion du Paradis de l´Eden d´après Milton (Voir
Ange et Démons )

«Les uns disent que le Tout-Puissant commanda à ses anges d'incliner les pôles de la Terre deux fois dix degrés et plus sur l'axe du Soleil ;… Sans cela le printemps perpétuel, avec de vernales fleurs, aurait souri à la Terre égal en jours et en nuits » Livre X du Paradis Perdu

Certains pensent qu´il pourrait s´agire de Caïn et Abel regardant le crâne de leur père Adam, mais ceci n´est pas en accord avec les Ecritures que le Guerchin devait connaître, comme tout bon artiste.

 


Il pourrait être question du squelette d´Abel, premier berger biblique, première victime d´assassinat, abominable fratricide. Mais si on descend tous d´Adam et d´Eve,
 toutes les guerres sont alors un fratricide.

Comme le fratricide a toujours existé dans les familles ambitieuses surtout quand il est question de pouvoir porter la couronne .
Est-ce le crâne de Dagobert ? qui cacherait une vérité religieuse, celle de l´origine de son sang ?  Mais il n´y a pas d´ ouverture crânienne.

Partout même en Amérique il y eut des peuples adorateurs du crâne. On trépanait dans l´antiquité ces os plats et soudés pour que l´âme sorte et puisse ainsi poursuivre son chemin vers l´au-delà. Ce crâne est riche en symbolisme : voir 
Le crâne, le livre ou l´Emeraude

L´Oiseau sur la Branche , Il Cardellino ou Chardonneret

http://es.wahooart.com/Art.nsf/O/8YEB54/$File/Agnolo-Bronzino-Portrait-of-Giovanni-de_-Medici.JPG
Jean de Médicis par le Bronzino. Remarquer les doigts de sa main !



Les chardonnerets sont très nombreux dans l´art religieux. Cet oiseau très coloré chez le Guerchin ressemble à un œil  et on ne peut s´empêcher de murmurer le fameux vers de Victor Hugo : « L´œil était dans la tombe et regardait Caïn », mais poursuivons sur le symbolisme de cet oiseau.

Ce Cardellino évoque l´âme et l´Eucharistie puisqu´il représente la Passion du Christ, ainsi il figure très souvent entre les mains de l´Enfant Jésus.

 La couleur rouge foncé de son masque symbolise le sacrifice du Christ, suivant une légende moyenâgeuse.


https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c5/Madonna_del_cardellino_dopo_il_restauro.jpg
Raphaël Madone au cardellino

Celle-ci raconte que sur le chemin menant au calvaire, un petit oiseau vola au-dessus de la tête de Jésus, essayant dans son vol de retirer une épine de sa couronne. Tandis qu´une autre histoire le situe sous la croix, où le sang coulant de l´une des mains aurait taché le plumage de sa tête qui resta à jamais rouge, caractérisant par ce masque sacré cet oiselet, qui reçut son nom du CHARDON, plante épineuse, qui rappelle la couronne de la Passion.


Ce crâne représenterait-il celui de Jésus gisant sous le MONT CARDOU  ( Chardon ), près des deux RENNES comme certains ont déjà signalé ?
Ce crâne, enfer et paradis tout à la fois, mort et porte de la vie, est accompagné de mouche et d´une souris ou petit rat et d´une chenille.

Cette dernière symbolise la transformation, la métamorphose son horizon s´élargira avec ses futures ailes. Sa petite mort ne sera qu´un changement d´état.

La Mouche : Si le rêveur suit le
mouvement continu et incessant du  tourbillon de cet insecte, il n´aura qu´un sentiment d´inutilité.

Si aujourd´hui on rattache la mouche à la saleté et aux cadavres en décomposition, au Chaos, seigneur de la déchéance, de la corruption, des maladies et de la mort. il n´en a pas toujours été ainsi. Rapportons nous à l´Arcadie :

La mouche chez les grecs était un animal sacré auquel se rapportaient certains noms de Zeus et d'Apollon. Peut-être évoquait-elle le tourbillonnement de la vie sur l'Olympe ou l'omniprésence des dieux….celle des anges dans la religion judéo- chrétienne , anges qui sont très présents dans l´œuvre du Guerchin !
Avec cette mouche et le mot ARCADIE, le Guerchin fait un lien avec son autre tableau, avec Apollon, la mouche et Marsyas, l´ arcadien.

 
Le Guerchin, Le Roi David…regardant un crâne. Le Roi David Jouant du Violon ; une fois de plus la lyre est remplacée par cet instrument.

Cet insecte symbolise une incessante poursuite. C'est en ce sens qu'une ancienne divinité syrienne, Belzébuth, dont le nom signifierait étymologiquement "le seigneur des mouches", est devenu le prince des démons. Elle représente aussi le pseudo homme d'action.

En relation avec les ténèbres, la souris est souvent considérée comme l'âme d'un mort, en particulier celle d'une personne assassinée.
En France, on croyait que les souris s'installaient dans une maison juste avant le décès d'un de ses habitants, comme si elles venaient le chercher, tandis qu'en Allemagne, où la souris blanche porte toutefois bonheur, elles désertent en même temps que le mort, comme si elles l'accompagnaient dans son dernier voyage.


Le crâne abrite le Paradis et l´Enfer, le Paradis Perdu et son ARC-en -CIEL, l´ARC A DEI qui marquera le début de la nouvelle ère, celle du pardon de l´Alliance faite à Noé descendant de son ARCHE. Sur les Jugements Derniers du Moyen-Age, comme chez Weyden ou Hans Memling, Jésus trône sur l´Arc-en-ciel symbole du Paradis Retrouvé, l´ARCADIE classique.

Dans la  mythologie grecque, c'est un chemin fait par IRIS, la messagère entre la terre et le ciel. On le retrouve dans le terme espagnol : arco iris. De même dans la mythologie nordique où on l´ appelle Bifröst ; Chemin Tremblant, cet arc est un pont pour rejoindre Ásgard, le royaume des dieux.

On dit que la cachette secrète de l'or du leprechaun irlandais est à l'extrémité de l'arc-en-ciel.

Dans la  mythologie chinoise, l'arc-en-ciel est une fente dans le ciel qui est scellée par la déesse Nuwa en utilisant des pierres de plusieurs couleurs différentes.
On pourrait dire qu´il s´agit de l´échelle de Jacob !

Dans la symbolique occidentale, l'arc-en-ciel est associé à la joie et la gaieté. Le nombre sept, celui de ses couleurs est considéré de manière très positive. Il peut évoquer les sept jours de la semaine, ceux de la Création, mais aussi les sept notes de musique, et de musique il est question sur son second tableau !

Donc on peut dire que ces deux méditatifs bergers peuvent s´identifier à Abel, le premier berger biblique, mais aussi à un autre bon pasteur : Jésus.
L´oiseau fait référence à l´Eucharistie et à la Passion, sa couleur rouge au sang christique, mais celle-ci est aussi la couleur des
prostituées sacrées, au pied de croix, comme la Vierge, mais surtout Marie Madeleine, toujours accompagné par ce crâne. Le Chardon symbolise la fidélité, comme nous avions pu apprécier à travers l´étude de l´autoportrait de Dürer. Ce Crâne rapporte à l´Arc à Dei, ou nouvelle ère, ère de persécution incessante, à cette époque ce devait être de la part du saint Office.
Le Cardinal Bellarmin, fit brûler Giordano Bruno en 1600, ce même inquisiteur ordonna une investigation « discrète » à partir de Juin 1611 de Galilée Galilei. Ses adversaires opposent ses théories scientifiques, qu´ils jugent contraires au livre de Josué, quand il y est dit que ce dernier arrêta la course solaire.
En 1618, année d´exécution des deux Guerchin, Galée est en pleine guerre dialectique contre différents personnages d´église pro et contre coperniciens, appuyé par ses amis le cardinal Maffeo Barberini, futur Pape et mécène de Nicolas Poussin, mais aussi par Cosme II son protecteur puis par l´Académie des Lynx. C´est vrai qu´il ne sera condamné officiellement qu´en 1633.
Nous avons aussi parlé de transformation de métamorphose de changement radical d´état, comme celui de Jésus Christ, applicable à la mort comme porte de vie de l´Au-delà. La souris étant l´âme des morts, elle même immortelle.
Donc à propos d´Etoiles,
la mouche est aussi une constellation !



Genèse 9.17
« Et Dieu dit à Noé: Tel est le signe de l'alliance ( arc-en-ciel post Déluge) que j'établis entre moi et toute chair qui est sur la terre »

Nicolas Poussin : De Midas à l´Arcadie des Bergers


    http://art.utd.13.free.fr/images/np_arcad.jpg
 
Nicolas Poussin-1624 : Midas se Lavant à la Source du Pactole
Nicolas Poussin-1629-30 : Les Bergers d´Arcadie, première version


Nicolas Poussin fit aussi trois tableaux ayant comme sujet le roi Midas, deux sont antérieurs à la première version des Bergers d´Arcadie, l´autre date aussi de 1630.

Celui de 1624, présente dans sa composition un parallèle étonnant avec sa toile arcadienne de 1630. Le même personnage représentant la source nous tourne le dos. Sa pose est quasiment la même. Sur la première image on voit Midas se lavant à la source Pactole.

Son vœu fut exaucé par Dionysos pour récompenser l'hôte de celui qui l'a élevé, Silène égaré par les vapeurs du vin. Ce don de transmuter tout ce qu´il touchait en or, devient un cauchemar, en effet Midas ne peut plus manger ni boire.
Il demandera à Dionysos de le débarrasser de ce qui était devenu un fléau. Ce dernier l´envoya se laver les mains dans l'eau du Pactole. Le sable du fleuve restera, depuis cette date, chargé de nombreuses paillettes d'or. Cette légende explique le caractère aurifère du Pactole, auquel la Phrygie doit une bonne partie de son empire.
Voir
ORMUS lié à la vigne, à Silène et à l´Or Potable des alchimistes)

Une légende différente rapporte que le rusé Midas mêla du vin à l'eau de la fontaine auprès de laquelle Silène se désaltérait. Il l'enivra afin de le capturer pour qu'il lui enseigne la sagesse. Il apprendra ainsi que la meilleure chose pour un homme est de ne pas naître, et la suivante, de mourir le plus tôt possible. Est-ce son tombeau que regardent ses bergers ? D´après Strabon Midas se serait suicidé en buvant le sang d'un bœuf.

LE SECRET DE MIDAS :  Midas, élevé par Orphée a bien sa place comme juge du duel musical entre Apollon et Marsyas. Nous avons vu qu´
Apollon, pour se venger, lui donne des oreilles d'âne, qu´il cacha sous un bonnet phrygien, seul son coiffeur connaissait ce fait. Incapable de tenir le secret plus longtemps, le serviteur finit par creuser un trou dans le sable, y dit « Le roi Midas a des oreilles d'âne » Il reboucha bien  le trou mais malheureusement, une touffe de roseaux y poussa, qui répètera à tout vent le secret du pauvre roi, Midas, pour qui sait écouter.( le roi Marc, époux d´Iseult, oncle de Tristan cache aussi des oreilles d´âne sous son bonnet )
Ane et Mercure sont associés. Les ânes bibliques sont capables de voir Dieu.


http://ecx.images-amazon.com/images/I/81nsYIRNCgL._SY606_.jpg
Pan et Syrinx Nicolas Poussin 1637


L´ARCADIE DE PAN : C´est bien un secret que vont essayer de transmettre le Guerchin et Poussin avec leurs bergers d´Arcadie.

Ce Paradis grec était habité par le dieu
Pan ( le TOUT ) Ce dieu de la totalité de la Nature, protecteur des bergers et de leur troupeaux est une divinité primordiale, considéré comme premier engendré. Au cœur de la tradition orphique, il en est le dieu unique. (Yahvé aussi préférait le berger Abel à l´agriculteur Caïn)
Selon Ovide dans ses Métamorphoses, XI, Pan défie Apollon dans un concours musical, identique à celui de Marsyas.

Sa flûte : La nymphe Syrinx se transforma en roseaux pour échapper à son désir. Comme le vent de son souffle faisait gémir les roseaux, en hommage, et pour se consoler, Pan coupa quelques roseaux et les colla ensembles avec de la cire d'abeille, fabriquant ainsi la première flûte, instrument musical auquel il donna le nom de syrinx, aussi connu comme flûte de pan.
 
Ainsi, Syrinx pourchassée par envie s'échappa et fut rassemblée post mortem par Pan.

Syrinx est aussi une pièce pour flûte seule composée en 1912 par Claude Debussy supposé Grand Maître du Prieuré de Sion.


 
"Midas à la source du Pactole", Oeuvre de jeunesse de Poussin. A comparer avec le "Midas à la source du Pactole",d´Andrea di Lion

Le même thème revient ici, mais le personnage qui nous tourne le dos est couronné. Midas revient dans l´œuvre de Poussin accompagné de Bacchus, Dionysos, c´est le moment où le Dieu exauce le fameux vœu royale. La date d´exécution est la même que celle de ses premiers bergers d´Arcadie.

http://www.repro-tableaux.com/kunst/nicolas_poussin/midas_und_bacchus-1.jpg
Midas et Bacchus 1630- Nicolas Poussin

Chez Poussin il y a aussi un tableau avec deux bergers indiscrets qui rappellent ceux du Guerchin

 
    
Le Sommeil de Vénus 1630- Nicolas Poussin

   
Les bergers indiscrets ( inversés ici ) de Poussin et ceux du Guerchin à comparer.
Ces voyeurs ont disparu sus la version de Bouguereau.



http://www.lecoindelenigme.com/symbole-perdu-dan-brown-suite-9_archivos/image059.jpg 
Une autre Vénus de Nicolas Poussin surprise lors de son repos par des satyres.
Remarquez le bracelet qui rappelle que
la Fornarina de Raphaël n´est autre que cette Déesse.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/71/Olympos_et_Marsyas_-_Poussin_-_CollPart.jpg/654px-Olympos_et_Marsyas_-_Poussin_-_CollPart.jpg
Olympos et Marsyas de Nicolas Poussin

Qui fut Olympos ?
Certains comme le Pseudo-Apollodore, fait de lui le fils d'Héraclès, père lui-même de Marsyas.
Par contre chez Pausanias, Olympos est représenté aux côtés de Marsyas comme « un garçon à la fleur de l'âge » apprenant à jouer de la flûte.
 Cette version est corroborée par Hygin, qui précise que c'est le « disciple Olympos » qui offre au satyre une sépulture après son supplice par Apollon.
Dans Le Banquet de Platon, Olympos apparaît également comme disciple de Marsyas.

Teniers : Armide et Renaud ou les îles Fortunées

 
Teniers peignit 12 peintures sur cuivre, gardées au Prado de Madrid, représentant les Amours d'Armide et de Renaud.

http://images.fineartamerica.com/images-medium-large/the-garden-of-armida-david-the-younger-teniers.jpg
Teniers, Armide et Renaud aux Hespérides, retrouvés par les soldats chrétiens, qui comme les Bergers du Guerchin sont des voyeurs


Armide est un personnage de La Jérusalem délivrée du poète italien Le Tasse. C'est une magicienne musulmane. Son aventure la plus célèbre est celle qui la lie au croisé Renaud: bien qu'il soit son ennemi, elle en tombe amoureuse. Elle tente alors en vain de le retenir par des enchantements aidée par son miroir.
Elle crée alors un jardin enchanté, Jardin des Hespérides ou îles Fortunées, là elle retient son prisonnier malade d'amour, comme Circé fit à Ulysse. Enfin deux des camarades de Renaud  le retrouve guidés par  un mage . Ils tiennent un bouclier sur le visage de l´amant enchanté, afin qu´il puisse voir son image, se rappelant ainsi de son identité. Renaud peut à peine résister aux instances d´ Armide, mais ses camarades insistent pour dire qu'ils doivent retourner à leurs devoirs chrétiens. Renaud convainc Armide finalement, celle-ci se convertira au christianisme.


http://encontrandolalentitud.files.wordpress.com/2013/09/carlos-y-ubaldo-en-las-islas-afortunadas-david-teniers.jpg?w=529 http://encontrandolalentitud.files.wordpress.com/2013/09/el-mago-descubre-a-carlos-y-ubaldo-el-paradero-de-reinaldo-la-bc3basqueda-de-reinaldodavid-teniers.jpg?w=529

Les deux soldats arrivent à ce qui semble être les BAINS DE LA REINE aux îles Fortunées ou Hespérides
Ces Nymphes, traditionnellement au nombre de trois sont les  « filles d’Hespéris, l’Occident, le Couchant personnifié » et de la Nuit.
Héra leur avait donné pour tâche de veiller sur les pommes d'or.

Les sources gréco-romaines situent les îles Fortunées aux limites du monde connu, l'« Écoumène ». L'imagination des classiques y place les Champs Élysées,
 « lieu frappé par la foudre » soit le lieu des Enfers où les héros et les gens vertueux goûtent le repos après leur mort, mais aussi le jardin des Hespérides et l'Atlantide de Platon.
Les îles Canaries sont connues depuis l'Antiquité sous le nom d'« îles Fortunées » ou « îles des bienheureux ».
C´est donc l´Arcadie aussi.
Les « voyeurs » regardent donc la mort du héros, qu´ils sauverons des Enfers paradisiaques.  Il s´agit d´une renaissance tant de Renaud comme d´Armide qui se convertie.

Le Mage qui les guidera vers Renaud semble un ermite qui marche sur les flots

http://encontrandolalentitud.files.wordpress.com/2013/09/godofredo-y-el-consejo-escuchan-la-demanda-de-armida.jpg?w=529 http://encontrandolalentitud.files.wordpress.com/2013/09/armida-ante-godofredo-de-bouillon-david-teniers.jpg?w=529

Godefroy de Bouillon décide de recevoir Armide, à ses côtés comme conseiller Pierre l´ermite.


https://farm8.staticflickr.com/7215/7322530848_6119844fa6_b.jpg
Antonie Bellucci, Armide et Renaud aux îles Fortunées avec deux « voyeurs !
Puis Armide et Renaud de Nicolas Poussin

http://i82.servimg.com/u/f82/11/02/16/90/3-rena10.jpg

Giovanni Francesco Barbieri, dit le Guerchin :Autoportrait devant une peinture de « Amor Fedele », vers 1650
A comparer avec la gravure de
Francesco Bartolozzi de 1764
 

Un lévrier, un arc des flèches bien gardées, un serpent qui se mord la queue formant un cercle sur une pierre cubique.

Le Guerchin appartenu-t-il à l´organisation des Fidèles d´Amour ? ( Voir Poussin et Les Fedeli D´Amore )