Teniers, Le Jeune


La Vue par Teniers

"Bergère, pas de tentation, que Poussin Teniers gardent la clef PAX, DCLXXXI ( 681) par
la Croix et ce cheval de Dieu, j'achève ce daémon de gardien à midi pommes bleues"


 

 

Le Reniement de Saint Pierre et les Sorcières de Teniers

Ce tableau de David Teniers, le Reniement de Saint Pierre, que l´on peut admirer au Louvre, fut acheté par Louis XVI au comte de Merle en 1784.

Pierre du Merle II, maréchal de camp est cité avec le titre de comte dès 1782. Pendant la Révolution, il fut protégé par le respect dont la famille était entourée dans la région et put cacher plusieurs prêtres pendant la Terreur.

Il ne s´agit pas d´une tentation à proprement parler, mais presque, car Pierre est tenté entre la vérité, et le mensonge au chant du coq, que l´on aperçoit perché sur la tête du saint apôtre, qui décida de nier son identité.

http://utpictura18.univ-tlse2.fr/Images/A/3/A3221.jpg
Reniement de Saint Pierre

 

Le symbole du coq : c´est un symbole ambiguë, qui représente aussi bien le démon comme Jésus ressuscité. Nous l´avons déjà rencontré le long du Chemin des JACQUES, des constructeurs, des maîtres illuminateurs, ces guides qui luttèrent avec Dieu ( voir )

Mais ici le coq chante dans une auberge, donc à l´intérieur d´une maison ce qui augure un malheur grave entre ses habitants, pour contrefaire ce mal il fallait jeter une poignet de sel  sur le feu... de la cheminée.

Le coq est aussi symbole de luxure et de passion charnelle, donc il est accompagné d´une connotation sexuel. Ainsi la façon vulgaire de designer l´organe sexuel masculin en anglais se dit COCK, coq et en français n´oublions pas le terme coquard, expression équivalente à « vieux vert »

Le Tibet par exemple à l'inverse du reste de l'Asie, considère le coq comme élément négatif, car il symbolise le désir, la convoitise, la soif :
il est, avec le porc et le serpent, un des trois poisons.

Le coq était employé au moyen-âge dans les jugements de Dieu. Pourtant on l´utilise aussi en magie noire et dans les arts divinatoires, practices jugées peu orthodoxe par le christianisme qui les poursuivra, brûlant les sorcières.

 


  
Evocation lecture diabolique de Teniers

 

Ces sorcières que Teniers aime à représenter dans ses œuvres. C´est donc le début de la fin pour ses pratiques ancestrales, aussi bien pour les bonnes ( curatives ), comme pour les mauvaises.

Le coq, haut placé, comme sur ce tableau, rappelle le Christ protecteur vigilant et défenseur de ses enfants, engagés dans la lutte contre le mal dont ils doivent sortir vainqueurs.

On a remarqué que souvent l’intérieur du coq des clochers contenait des reliques, comme à Notre Dame de Paris, des os.

Ce coq, ici, tient une place opposée à la lampe éteinte qui pend du plafond. Au V siècle, notamment chez les moines égyptiens, nous dit Dom Leclercq, certains monastères consacraient particulièrement deux temps à la prière en commun le "Gallicinium", au matin, et le "Lucernarium", le soir autrement dit: l’heure du coq et l’heure de la lampe.




 


 
Sabah de Teniers  et Sorcières préparant le Sabah de David Teniers

Bizarrement Pierre reniant son passé d´apôtre est placé au second plan ! alors qu´il donne le titre à cette œuvre de Teniers. Au centre de l´action nous avons des joueurs de cartes de cette auberge.

Un soldat, dont le casque est posé à terre, joue contre un noble qui pose son regard non sur ses cartes, mais sur  le spectateur.

Un autre soldat debout, lance en main, semble surveiller la table. Par contre deux clients assis à côté des joueurs sont tournés vers Pierre qui avec d´autres personnages  forment un semi-cercle autour du feu sous le coq.

Pourtant la scène est assez symétrique en son centre.
La table est comme coupée par l´épée du client retourné vers la cheminée. Sur celle-ci un tas de cartes avec un AS, puis un DÉ ! ( Asmodée ? le démon tenteur de Pierre)

La table a la forme d´un A comme la signature de Dürer, ou comme sur la carte Boudet, le signe qui marque le DÉ, le seul DOLMEN de sa carte, le centre de son Cromlech…



   

Sorcières et Sabah de Teniers


Ce Dolmen  qui est situé près du dit Cercle, centre du petit cromlech et de la Fontaine dite la Gode dans le livre de l´abbé et que nous connaissons mieux comme la source sulfureuse Marie madeleine.( sur la Méridienne )

La symétrique vient du fait que la jambe du noble est  opposée à l´épée de l´autre joueur. Les genoux sont d´ailleurs bien visibles, et le casque au sol fait face à une JARRE d´eau par sa taille.

Ceci rappelle mon étude sur les tableaux se rapportant à Rennes -Le-Château et le livre de Boudet avec sa fameuse carte.  ( Voir étude 
: Possible Interprétation des Tableaux se Rapportant à RLC  I et II )

Le coq peut représenter la France, le casque sur le sol est pourtant espagnol, allusion aux Visigoths ? ou au Cap de l´Homme ?

Ce coq haut perché rappelle les armoiries des
Hautpoul avec ses 6 coqs !

La lampe, le Lampos de la carte Boudet ? Un cercle petit, celui de Pierre, un cercle plus grand, mais uni au premier, celui des joueurs.

Un qui avale son dieu, par manque de courage, Pierre, Laval Dieu, par peur de devenir un homme mort, Haum-moor ? ( là où sur la carte Boudet il y a un visage de diable.) On jette du sel, sals en catalan.

La scène se déroule dans une auberge, dans laquelle on entre pour trinquer une ou deux bouteilles. L´aubergiste est la reine chez elle.

 

Vous pouvez comparer le tableau du Reniement de Pierre, avec sa table de joueurs et les œuvres de Teniers, le Jeune suivantes :

     http://ekladata.com/zSrHepa5pd2nNZs0prFeF27InpM.jpg

 Partie de Cartes de Teniers

  

A présent jetons un coup d´œil aux Sabah de Teniers, nous avons souvent deux femmes, une  âgée et une jeune qui invoquent le démon.  Voyez que sur la dernière, la sorcière nue est prête à s´envoler avec son ballet par la cheminée ou filent déjà chèvre et autres animaux.  Cette cheminée est la même que celle du Reniement de Saint Pierre. Un Crâne humain entouré de pierres, d´ os, de cartes, avec un vase fleuri et celui d´une tête de cheval, des livres, des monstres comme sur les Tentations de Saint Antoine.



Suite  :
  Les Tentations de Saint Antoine de Teniers