LES BERGERS D´ARKHO
ou
LES MONOGRAMMES : CHRISME et IHS






L´Alchimiste par David Teniers, le jeu

TROISIEME PARTIE : QUAND LE S S´EMMELE ou LE CHRISME TRINITAIRE

L´Essence de Dieu est semblable à une Roue…
Plus on la contemple, plus on comprend sa forme
et plus on la comprend, plus on y trouve de bonheur..


J. Boehme

 

Quand le S s´emmêle ou le Sceau de Dieu.

Nous venons d´apprécier la portée symbolique du chrisme au-delà du simple fait d´être  le nomogramme de Christ. Le XP est accompagné d´habitude par A et W remplaçant l´ alpha et oméga grecs . Rappelant ainsi les mots de Jésus de l´ Apocalypse 1.18 : « Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J'étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. »

Est-ce les  mêmes clefs qu´Il passa à Pierre ? Car bon nombre de Chrismes anciens figurent sur des temples dédiés à Pierre. Le P ou une extrémité du X sont quelque fois terminés par un E.


                                                                      



Ces lettres latérales, inversées ou pas, pendent de la barre horizontale ou de celle formée par  le V du X. Les historiens sont d´accord sur le fait que le S grimpant par le pied du P apparut pour la première fois sur le chrisme du tympan ouest de la cathédrale romane de Saint-Pierre de Jaca ( Aragon-Espagne ), apportant ainsi une conception nouvelle à ce symbole.( voir image du haut de page )

Ce chrisme étant innovateur porte des inscriptions explicatives sur le sens ajouté à l´ensemble de la sculpture.  Ainsi nous pouvons lire formant une frise sur le chrisme:


Sur la partie basse de l´ornementation :


"VIVERE SI QVERIS QVI MORTIS LEGE TENERIS, HVC SVPLICANDO VENI RENVENS FOMENTA VENENI, COR VICIIS MVNDA, PEREAS NE MORTE SECVNDA"

Si tu veux vivre, toi qui est soumis à la loi de la mort, viens ici en suppliant, renonçant aux aliments empoisonnés. Purifies ton cœur de ses vices  afin de ne pas mourir par la seconde mort.



A gauche :

"PARCERE STERNENTI
LEO SCIT XTVSQVE PETENTI"

 
Le lion sait épargner celui qui se prosterne à ses pieds

et le Christ celui qui le prie

A droite :

"IMPERIVM MORTIS
CONCVLCANS LEO FORTIS"


Le lion puissant terrasse l´empire de la mort



Rappelant ainsi le livre des  Psaumes 91.13-14 :  
Tu marcheras sur le lion et sur l'aspic, Tu fouleras le lionceau et le dragon. Puisqu'il m'aime, je le délivrerai; Je le protégerai, puisqu'il connaît mon nom.

Puis en cercle autour du chrisme lui-même


"HAC IN SCVLPTVRA.
LECTOR, SIC NOSCERE CVRA:
P. PATER. A. GENITVS. DVPLEX EST SPS ALMVS:
HI TRES IVRE QVUIDEM DOMINVS SVNT VNVS ET IDEM"


De cette sculpture, lecteur tu dois reconnaître :
P. Père, A l
´Engendré double ( nature) S est sainte Âme ( Esprit )
Vraiment les trois sont le Seigneur ( Ils ) sont Un et égaux

 

C´est le Mystère de la sainte Trinité qui est exposé ici à Jaca, d´où le nom de ce type de chrisme dit TRINITAIRE dont la popularité donna lieu à l´ expansion de ce symbolisme sur les façades des édifices de part et d´autre des Pyrénées, domaines d´influence aragonaise. 

Quelques Variations : Bien entendu il existe des irrégularités comme à Santa Maria de la Séros, pourtant très proche de Jaca où les lettres WAS ne sont pas à leur place habituelle. L´inscription sur le cercle et au bas du relief dit ainsi : 


+IANVA SVM PRAERES:PER ME TRANSITE FIDELES:
FONS EGO SVM VITAE:
PLUS ME QVAN VINA SITITE:
VIRGINIS HOC TEMPLUM:
QVISQVIS PENETRARE BEATUM:
Et CORRIGE TE PRIMVM VALEAS QVO POSCERE XRISTUM


Je suis la Porte éternelle, par moi transite les fidels /
Je suis la source de vie,

préférez  moi aux vins /

tout bienheureux qui entre

dans ce temple de la Vierge/
corriges toi d´abord afin de pouvoir invoquer le Christ





A Estella, plus concrètement, vu les nombreuses églises de cette ville, à Santa Maria  Jus del Castillo, le X forme un 8. Le tilde qui souligne la divinité devient une croix pâtée. ( voir image plus bas )

Ainsi nous retrouvons d´autres lettres, comme à Castillon-Débats dans le Gers avec RELV de plus, qui avec le X  donnent REX , LUX et LEX qui s´ajoute au PAX . Ce résulta est confirmé par le chrisme de Simacourbe dans les Pyrénées-Atlantiques . ( voir image plus bas )

A Peyrusse-Massas on lit clairement Domini, Seigneurs. A Mercenac on reconnaît un marteau, tandis que celui de Saint Pastous est orné de fleurs de lys.  Ce ne sont que des exemples « d´anomalie » ( voir images plus bas )





Le Chrisme et l´Armageddon :

Plus compliqué est l´un des nombreux chrismes du Château de Loarre près de Jaca ( Huesca ), là nous avons D, N, E, H, R, I « en trop ». Le S n´est plus à sa place . Il faut le lire en latin ainsi : P(ater) X(ristus) A (et) W , S(piritus), E(cclesiae) et R(ex), D(ominus) N(ostris), I(mpellere) H(ostes). Ce qui se traduit par «  Père, Fils, Principe et fin, Esprit, Eglise et Roi, nos seigneurs, impulsez nos armées. » bien entendu il faut se placer dans le contexte historique du lieu et de l´époque de construction : Le début de la Reconquête côté aragonais.

A Puente de la Reina et à Santa Cruz de Mena nous avons un serpent. Restons dans la première ville qui est la croisée des chemins français et espagnol pour Saint Jacques de Compostelle, là sur ce chrisme du temple dédié au patron ibère nous avons un homme habillé tenant un serpent, avec une grenouille posée sur son épaule. Cette figure reprend l´Apocalypse 16.13-14-15-16 :

 

Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles.

Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout puissant.
Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu'il ne marche pas nu et qu'on ne voie pas sa honte!
Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon.


A Santa Cruz de Mena  cette histoire de bataille
continue puisqu´ à droite du chrisme avec serpent nous avons un cheval qui a perdu sa monture, celle-ci se trouve sous les pattes du lion du côté gauche, alors que son épée plane sur la tête du  premier animal. Le Christ, vainqueur des armées morisques, triomphe.

Estella,  église San Miguel, Pantocrator avec sceau en forme de chrisme. Sur la Mandorle on lit : "NEC DEUS EST NEC HOMO PRESENS QUAM CERNIS IMAGO - SED DEUS EST ET HOMO QUEM SACRA FIGURA IMAGO" ( Cette image que tu contemples n´est ni Dieu ni homme , mais est Dieu et homme  ( à la fois ) Celui qui est représenté par cette sacrée image )


Mais aussi une claire allusion à la Révélation apocalyptique 6-
:

Je regardai, et voici, parut un cheval d'une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.

Tout ceci déclenche la « fureur de Dieu » dans le 66ième livre de la Bible 6.12 :

 

Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang,..
(6.14) Le ciel se retira comme un livre qu'on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places .

Le chrisme scellerait-il un LIEU TERRIBLE ? En effet car il s´agit d´un temple, lieu où le Ciel et la Terre s´unissent, l´Araceli ou Porte des Cieux de JACOB ( Voir ) . Le Chrisme est donc ce  talisman  runique déjà rencontré dans le chapitre antérieur , ce BETEL qui  l´indique cette Porte ouverte à une autre dimension.




Castillon-Débats

Santa Cruz de  Mena

Château de Loarre

Simacourbe

Puente de la Reina

Loarre

    

Saint Pastous

Peyrusse-Massas

Mercenac

  



Trinité.
En définitive le chrisme s´adresse aux visiteurs du temple. C´est à dire un lieu où ciel et terre se rejoignent par l´esprit qui descend sur eux. Nous rappelant ainsi notre petitesse face à la Création, notre condition humaine condamnée à la mort corporelle. Ce que feront de façon plus explicite les temples gothiques à venir, avec leur scènes apocalyptiques du Jugement Dernier, plus parlantes pour qui ne sait lire ou n´est pas initié au symbolisme.

Ce chrisme souligne la double nature du Fils. La divine, au moment de sa Conception, mais surtout l´humaine depuis sa venue, Nativité, cheminant vers la Passion, ou mort physique. ( A et W )

La barre verticale informe que c´est  le Père qui envoie l´Esprit vers le Bas, vers l´homme.
Tandis que l´ horizontale c´est l´humanité divine traversée par l´Esprit. N´oublions pas que le bon larron repenti de ses péchés, reconnut en Jésus, le Sauveur.  Celui-ci lui dit alors « 
En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis » (Lc 23,40).

D´ailleurs ce chrisme exhorte le pénitent à laver ses péchés afin de ne pas subir une deuxième mort.( c´est écrit sur le chrisme de Jaca ) . Le chrisme symbolise la porte étroite de la rédemption.( voir inscriptions de Santa Cruz de la Séros )

Certains sont choqués par le fait que le S soit l´Esprit Saint alors que dans le signe de croix, le fils est au bas, c´est à dire que l´humain a sa place sur le plexus solaire et donc l´intermédiaire entre le Haut-Père et le Bas-Fils est le Saint Esprit. Ceci rappelle bien entendu l´emplacement de la Conception virginale. Mater n´est-elle point matière ?

Dali a bien compris ce concept avec La Madonna de Port Lligat . Pour ce géni de la peinture le pain était bien plus qu´un aliment c´était l´Esprit.



              

Icône trinitaire patriarcale

Détail de la Madona de Port Lligat de Salvador Dali. Remarquez la POMME BLEUE !
Icône trinitaire matriarcale


Le pain est la Communion entre notre esprit et celui de Dieu…ce qui rappelle la Cène avec Judas prenant le pain de la main de Jésus !

La Vierge de Dali rejoint l´icône ancien au symbolisme plus masculin, mais il en existait déjà des matriarcales où l´Esprit n´est pas visible, mais sous-entendu.

Bien sûr nous parlons dans tous les cas de Trinité. Dans beaucoup de portails d'églises, et sur les toiles, la Trinité se montre ainsi: Le Père assis, coiffé de la tiare, tient le Christ en croix devant lui. De la bouche du Père,  Verbe ( voir la Doctrine des Mots de
Roscelin à ce propos ) descend la Colombe sur le crucifix ... Mais ce n´est pas la seule façon de représenter ce mystère : Voir page ( Remarquez celui de Huesca près de Jaca …la ligne horizontale est Adam )




Et il est la Mort : Ces chrismes se retrouvent sur les sarcophages de l´époque, ces cénotaphes sont royaux et nobles  à Huesca et à Jaca ( San Juan de la Peña ).
Sur le portal  de Saint Pierre le Vieux de Huesca, ( dont nous avons déjà parlé à propos du phénomène
des Pommes Bleues  qui s´y retrouve ) saint Vincent Martyr survole le chrisme. Ce saint suivit la route du Graal jusqu´a Valence où son sarcophage présente un joli chrisme aussi beau par sa taille qu´intéressant par son message symbolique . Ce sarcophage  servit longtemps d´abreuvoir  comme sur le Weyden dit des Rois Mages, avant de se retrouver au Musée San Pio V, des Beaux Arts de Valence.

Sur le sarcophage romain l´idée de résurrection et plus explicite.

 

                         

Chrisme du tombeau de saint Vincent Martyr

Labarum

Sarcophage romain de l´ans 350

Le chrisme XP fut le signe vu, d´après la légende, par Constantin accompagné de l´inscription  « In Hoc Signo vinces » dont l´abréviatif est IHS…





SUIVRE : PAR CE SIGNE TU VAINCRAS